AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bite me or kill me est officiellement ré-ouvert !!! Bienvenue !!! Voté pour le forum ICI =)

Partagez | .
 

 Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Lun 10 Juin - 10:53


"Certaines sources révèlent qu'une sorcière a fait un pacte une fois et que l'enfant qu'elle mettrait au monde serait doté d'une puissance particulière... Little-Death la surnomme-t-on. Klaus a entendu parler de cette légende, mais ce n'est qu'en voyant la dite sorcière arriver à Mystic Fall's qu'il s'y est intéressé. Un pouvoir comme le sien n'était pas sans intérêt pour lui et la suite de ses aventures à la Nouvelle Orléans. Il est au fait que la jeune femme ne contrôle pas correctement son pouvoir et qu'elle a beaucoup de choses à apprendre et maîtriser. Il pourrait lui fournir une aide précieuse à ce niveau-là, connaissant de puissants sorciers et sorcières. Autrement dit, il a un deal à lui proposer..."

Klaus était sur le départ et il devait régler quelques détails à Mystic Fall’s avant de prendre la route. Qui plus est, il avait entendu parler de l’arrivée très proche de son frère Elijah et en profiterait pour s’entretenir avec lui avant de partir. Ou il le laisserait lui courir après, peu importe. Enfin, son départ se retardait aussi car il avait entendu parler d’une autre arrivée à Mystic Fall’s… L’arrivée de celle que l’on surnomme Little Death dans son monde et il ne manquerait pas de faire sa rencontre pour rien au monde. Il ignorait tout de la jeune femme, son physique et son caractère. Mais il savait qu’elle était puissante, qu’elle avait déjà tué et qu’il lui manquait une formation. Klaus avait des informateurs un peu partout sur le globe et de toute sorte. Il avait des alliés loups, sorciers, vampires et ses quelques hybrides restants qui avaient survécus au massacre général. Les chanceux ! Ou pas… Bref, ce n’était pas un homme sans ressources. Attiré donc par cette nouvelle curiosité de la nature, il avait pris quelques renseignements et était au fait que la jeune sorcière avait aussi un travail de bibliothécaire. Cela tombait bien, il aimait lire.

C’était une après-midi ensoleillée et plutôt agréable, un temps pour flâner au parc et profiter des rayons du soleil. Klaus n’avait pas le temps de flâner et il aimait bien s’occuper. Après mille ans passés sur le globe, l’ennui devenait parfois mortel… Ainsi, il planifiait toujours des occupations, des plans avec des buts précis, toujours dans son intérêt. KIaus était avide du pouvoir, plus il en avait, mieux il se sentait. Car le pouvoir fait peur. Le simple fait d’être immortel et connu pour ses méfaits grandioses, lui donnait de manière générale une longueur d’avance. Son réseau personnel le maintenait au courant des faits divers vampiriques et surnaturels. Ainsi, il s’arrangeait pour avoir toujours quelques longueurs d’avance et plusieurs plans machiavéliques imaginés avec précision et minutie. C’était la façon dont il vivait, n’étant jamais sûr de sa propre sécurité et craignant toujours que le destin ne le rattrape et n’inverse la tendance. Car plusieurs fois, cela était arrivé. Et heureusement, il avait déjoué le destin grâce à son esprit vif et réfléchi. Être l’hybride originel demandait tout son temps et il veillait à conserver son titre avec fierté.

Il poussa la porte de la bibliothèque de Mystic Fall’s et jeta un regard circulaire dans la pièce. Il connaissait cette bibliothèque, plutôt intéressante. Le rayon surnaturel était bien rempli et régulièrement mis à jour. Il ferma doucement la porte et une petite clochette dû avertir les responsables de son entrée. Ne voyant personne pour l’accueillir, il commença à marcher dans la bibliothèque, s’enfonçant dans les rangées de bouquins denses et imposantes. D’un air décontracté, il regardait les gros titres des ouvrages qui s’étalaient devant son regard. Il y en avait pour tous les goûts. Des magazines à la mode, des ouvrages fantastiques, littéraires… Il s’approcha de la rangée surnaturelle en souriant. Et son œil fut attiré par un ouvrage intitulé « Witches & Power ». Il était de circonstances et le sortit de sa rangée. Evidemment, l’ouvrage avait de la poussière et ne devait pas être la principale interrogation des gens de Mystic Fall’s… Après avoir soufflé sur la couverture pour enlever la poussière, il caressa doucement celle-ci et ouvrit la première page. Ce fut à ce moment-là qu’il la sentit… Little Death… Son aura était puissante, et sans même la voir ou l’observer, il comprit se trouver en sa présence. Un tel pouvoir en effrayerait plus d’un… Mais pour lui, il suscitait son intérêt et son admiration. Ce fut avec un sourire en coin, les yeux contemplant toujours l’ouvrage entre ses mains, qu’il la sentit approcher. Elle devait savoir qu’elle avait un vampire à ses côtés. Peut-être ignorait-elle exactement qui il était. Mais elle ne tarderait pas à le savoir. Il referma le livre et posa son regard sur elle… Au bout de la rangée et il la découvrit. Habillée de façon masculine, elle semblait mal dans sa peau et sur ses gardes. Il entreprit alors de débuter la conversation, car il n’était venu ici que dans un seul but : la rencontrer. « Hello, je devrais peut-être me présenter. Je m’appelle Klaus et tu es… la nouvelle bibliothécaire, non ? J’aime beaucoup les ouvrages que l’on peut dénicher par ici… » Déclara-t-il sans aucune animosité, tout en replaçant soigneusement le livre là où il l’avait emprunté. Klaus ne rentrait pas dans le vif du sujet dès le départ, non il avait sa propre stratégie…



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Lun 10 Juin - 19:22

Code by Holliday

ღ Power is the goal ღ

Heather avait passé une matinée plutôt paisible à la bibliothèque. Cela faisait à peine une semaine qu’elle occupait son poste, et elle avait l’impression d’y être depuis une éternité. Les collègues avaient vite lâché l’affaire de la connaître plus, quand elle leur avait adressé ce regard froid et lointain à la fois. Cependant, comme elle se montrait active, et consciencieuse, ils l’avaient catalogué dans la case « associale bosseuse » et ils en profitaient pour lui filer les tâches rébarbatives. Par exemple couvrir les livres dans la réserve, et les côter. Cela n’avait pas déplu à la jeune femme. Au moins, là bas, elle n’avait pas à faire semblant de sourire et de parler aux autres. Elle pouvait même adresser quelques mots à Lasher, son esprit protecteur qui restait auprès d’elle. Quand il s’agissait du prêt, c’était une tout autre paire de manche. Il lui fallait se montrer un peu plus sociable et souriante que d’habitude. Trouver les mots justes pour réprimander ceux qui avaient le malheur de chahuter dans ce lieu d’étude. Il fallait avouer que ce n’était pas son fort. Mais isolée dans la réserve, elle avait passé des heures à s’entraîner mentalement tout en recouvrant les nouvelles acquisitions du mois.

Au déjeuner, elle s’était éclipsée, laissant les autres bibliothécaires parler de leurs problèmes quotidiens qui ne l’intéressait nullement. Elle avait contemplé le ciel bleu et le soleil qui brillait si fort. Après le décès de sa mère, elle avait eu l’impression d’avoir été aspiré sous terre, sans lumière pour l’éclairer. Et là, elle pouvait de nouveau y être sensible, et toute cette luminosité l’aveuglait.

- « Tu crois que c’est un bon présage ? » avait-elle demandé à Lasher.

Il n’avait pas répondu. Peut être ne voulait-il simplement pas la blesser. Ou peut être qu’il avait décidé de jouer au jeu de sa mère qui se résumait à la laisser le plus longtemps dans l’ignorance. Heather ne se formalisa pas de son silence. Leur relation ne ressemblait en rien à ce qu’elle avait connu étant enfant. Elle était devenu une femme, et il s’était éloigné d’elle, tout en restant invisible, spectateur fantomatique et silencieux.

Et à présent, assise à la banque de prêt auprès d’une bibliothécaire dont elle avait oublié le prénom et qui déblatérait le récit de sa vie à toute vitesse, Heather se remit à penser à sa question. D’où lui provenait cette sensation que sa vie allait basculer d’un moment ou d’un autre ? Cela n’avait sûrement rien de magique, tout au plus, un petit tour de son inconscient qui lui chuchotait au creux de l’oreille les mots mystérieux de sa tante concernant Mystic Falls ? Elle allait partir dans un délire analytique quand Lasher se mit à tressaillir à ses côtés tandis qu’ un homme entrait et se faufila entre les rayons. Heather jeta un coup d’œil à son esprit puis tenta de retrouver cette personne à l’aura particulier, qui avait réussi à troubler son Lasher. Manque de chance, il était bien caché par les étagères.

- Toi aussi, tu as senti ? marmonna-t-elle.

Elle aurait été incapable de décrire l’étrange sensation qu’elle avait au creux de l’estomac. Et cela lui donna envie d’en savoir plus.
Wendy –oui elle se souvenait maintenant de son prénom- crut qu’elle réagissait à ses propos.

- Bien sur, que j’ai remarqué qu’il me faisait du charme. Tout le monde dans le bar l’avait remarqué, ce soir là…Alors tu sais ce que j’ai fait sur moment ? J’ai….

Et blablabla…Une suite de mots ininterrompus. Seigneur, Heather ne pouvait plus supporter le discours de cette femme. Heureusement, elle avait une bonne excuse pour se lever.

- Excuse moi, veux-tu, dit-elle poliment avant de quitter le bureau et de se diriger vers les étagères où se cachait l’homme à l’aura si particulière.

Heather marchait lentement, consciente de l’inquiétude de Lasher. Il était tracassé. Elle ne l’avait jamais vu ainsi, avant. C’en était sur, il y avait quelque chose. Mais elle n’avait pas peur. Non, elle restait désespérément calme. Elle s’arrêta à une dizaine de pas de lui, le fixant sans un mot. De nouveau, la sensation la frappa. Elle eut une impression de déjà vu, lui rappelant cette funeste nuit où elle avait confondu le meurtrier de sa mère sur la scène de crime. Pourtant l’homme ne lui ressemblait pas du tout. Blond, grand, il avait cette attitude des gens qui savent tout obtenir des autres. Mais il avait ce quelque chose…elle ne savait pas ce que c’était, mais elle l’éprouvait physiquement.

Il lui adressa la parole. Elle en fut surprise. Pour se donner contenance, elle croisa les bras. Puis les dernières lignes qu’elle avait surement du lire dans un manuel de psycho lui revinrent en mémoire, et se rendit compte que justement, croiser les bras trahissait son malaise. Alors, elle les décroisa.

*bravo* se félicita t-elle intérieurement * maintenant, ça se voit à dix mille kilomètres que tu stresses…tu n’as plus qu’à arranger ton col, tirer sur le bas de ta chemise, et tu ne pourras pas avoir l’air plus stupide *

- Vous êtes bien renseigné. Heather…répondit-elle sans que son visage ne marque d’expression particulière en tapotant le badge accroché à sa chemise, mais vous l’avez sûrement deviné, comme vous appréciez particulièrement le rayon ésotérique, c’est que vous savez lire.

Même elle, se trouvait désagréable. Depuis quand était-elle devenue si acerbe ?
Elle s’approcha un peu, tout en l’observant et alla trouver l’ouvrage qu’il avait reposé. Witches and power…tiens donc…Elle se tourna vers lui pour le regarder franchement dans les yeux. Elle ne croyait pas aux coïncidence. D’abord son aura, puis ce livre. Il désirait obligatoirement provoquer une réaction chez elle. Elle ne se fit pas longue à attendre.

- Qui êtes vous? Et pas de trait d'esprit en me répondant "je suis Klaus", parce que ça va avoir le don de m'agacer

Elle sourit. Ce n'était pas un sourire joyeux. C'était plutôt comme un tigre dévoilait ses crocs avant de passer à l'attaque. Elle attendait une réponse sans ciller du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Mar 11 Juin - 17:46


Il la sentit approcher dès qu’elle fut en marche vers lui. Certaines sensations ne trompent pas et il était extrêmement curieux de cette première rencontre. Ce qui l’intéressait, c’était elle bien sûr, alors quand il releva son regard sur elle, il observa sa façon d’approcher. Elle était méfiante, l’instinct de survie sûrement… Lorsqu’il lui adressa la parole sur un ton tout à fait agréable, en reposant son livre dans l’armoire, il remarqua l’automatisme de défense le plus commun aux humains, celui de croiser les bras. « Vous êtes bien renseigné. Heather…mais vous l’avez sûrement deviné, comme vous appréciez particulièrement le rayon ésotérique, c’est que vous savez lire. »
Ce qui était frappant chez elle, c’était la dureté dont elle faisait preuve. Autant avec elle-même qu’avec les autres. Il marqua un petit temps d’arrêt, avant de sourire doucement et de la fixer tout en lui répondant sur un ton toujours aussi plaisant.
« Car il est évident que seuls les experts de la lecture se retrouveront à lire ces vieux manuscrits et grimoires indéchiffrables. Ou alors seulement ceux qui savent… Enchanté donc Heather, je suis heureux que tu sois arrivée en ville. Mystic Fall’s n’est pas le genre de ville très ‘active’, alors du changement fait toujours du bien à la populace… »
Il lui fit un petit clin d’œil et se recula d’un pas alors qu’elle regardait sans le cacher le livre qu’il venait de consulter. Elle était décidément très méfiante. Elle se tourna alors vers lui et planta son regard dans le sien avec une certaine intensité, avant de prononcer ces paroles Qui êtes-vous? Et pas de trait d'esprit en me répondant "je suis Klaus", parce que ça va avoir le don de m'agacer…
Il la vit sourire, mais pas un sourire avenant. Elle avait plutôt un sourire de tueuse et il la sentait effectivement très tendue. Lui, ne lui montrait en tout cas, aucune animosité. Cela ne signifiait pas qu’il n’était pas sur ses gardes car bien évidement il observait et détaillait chacun de ses faits et gestes. Il garda son regard ancré au sien et répondit doucement « Je suis quelqu’un qui sait beaucoup de choses que tu ignores, Heather. Je ne te veux aucun mal et j’ai peut-être des réponses à tes questions… »
Il était franc et ne mentait pas. Si ses sources étaient bonnes, la jeune sorcière ne connaissait rien de son pouvoir ou du monde dans lequel elle pouvait vivre. Elle avait beaucoup de choses à apprendre. Brusquement, il se redressa et jeta un regard dans la bibliothèque, avant de demander
« Y aurait-il un endroit où nous pourrions poursuivre cette discussion ? Je promets que je ne te ferais aucun mal. Ce n’est pas ce qui m’intéresse… »
Il était plutôt fier de la façon dont elle se présentait. Elle ne se laisserait pas faire facilement et d’un côté, il ne voulait pas non plus qu’elle le fasse. Il voulait qu’elle ait une dette envers lui, d’une façon ou d’une autre. Il la voulait dans le clan des alliés, plutôt que dans celui de ses ennemis. Lorsqu’on a son statut, on doit tout envisager pour sa survie et il assurait ainsi ses arrières.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Mar 11 Juin - 19:52

Code by Holliday

ღ Power is the goal ღ

Au moins, il avait le mérite de ne pas partir dans un humour vaseux, et il allait droit au but. Un bon point pour elle. Heather détestait rester dans le flou, ne pas savoir sur quel pied danser. Il ne chercha pas à éviter son regard, ce qu’elle apprécia. Il ne la craignait pas, tout en semblant savoir pertinemment qui elle était vraiment. Ce détail la tracassait un peu tout comme il lui plaisait. Elle en avait assez de voir la peur dans les regards quand les gens saisissaient l’ampleur de son pouvoir. Cela l’avait particulièrement blessée chez sa mère. Et pour les autres….il fallait dire qu’une fois morts…Ils n’étaient plus très bavard. Mais le problème c’était : comment ce Klaus savait-il ? Et que lui voulait-il surtout ? Il ne semblait pas être le genre d’ « homme » à s’entretenir avec quelqu’un par pure futilité. Non, il avait un but, Heather en mettait sa main à couper. Elle reposa l’ouvrage, tout en l’écoutant.

Il fallait dire que ce qu’il disait piquait la curiosité de la jeune femme. Oui, elle avait des questions. Plutôt un million qu’une. Elle se demandait pourquoi il se montrait aussi souriant et amical. En fait, Klaus avait réussi à la plonger dans un état de réflexion intense, qui faisait qu’elle pensait à dix choses en même temps, sans pour autant perdre pied sur ce qu’il se passait autour d’elle. Une partie de son cerveau lui rappelait un article qu’elle avait lu sur le fonctionnement de l’humain en groupe, et de cet accordage affectif qui s’opérait immédiatement, de façon inconsciente. Parce que même si son sourire relevait plus du rictus, elle avait quand même agi par imitation. En même temps, une autre partie d’elle s’interrogeait sur la décision à prendre. Accepter de se voir seul à seul ? Il y avait le choix du lieu…Et puis elle songeait également à sa collègue bibliothécaire qu’elle allait laisser seule au prêt, et les imbécillités qu’elles lui avaient raconté lui revinrent à l’esprit. Elle jeta un coup d’œil à rapide à Lasher, guettant un signe quelconque d’approbation. Elle se demandait bien pourquoi, il ne lui parlait pas. Elle aurait bien aimé un souffleur cette fois ci. En plus, elle avait le bel effort, de ne pas utiliser le « mauvais œil « depuis qu’elle était arrivée ici, il aurait pu au minimum lui adresser des encouragements !

Et au beau milieu de cette ébullition mentale, elle eut le temps de percevoir une voix qui s’adressait à elle :

- C’est le rayon au fond à droit, madame, répondit-elle automatiquement à l’interrogation d’une lectrice en perdition dans cet endroit si vaste et qui passait par là.

La femme s’éloigna et Heather retourna son attention sur le dénommé Klaus.

- Vous ne mentez pas, nota-t-elle (elle était plutôt douée pour détecter les mensonges) tant mieux vous ne fautes pas partie des 80% des gens qui s’apprêtent justement à vous faire souffrir en promettant le contraire.
-
Cette fois-ci, elle eut un micro-sourire amusé. Voilà qu'elle se mettait à parler statistique.

- Suivez moi.

Plutôt laconique, il fallait l’avouer. Mais la jeune femme ne parlait librement qu’avec les gens à qui elle accordait sa confiance. Et aujourd’hui, il n’y avait que Lasher qui faisait partie de cette catégorie.
Elle se dirigea vers la réserve, où ils seraient tranquilles. Au passage, elle aperçut Wendy qui en belle fouineuse qu’elle était profitait de son absence pour regarder dans son sac à elle ! Heather la savait commère mais à ce point là ! Elle grimaça, agacée. C’était la goutte qui faisait déborder le vase. Quelques secondes plus tard, il y eut un craquement sourd, et la chaise de la fouineuse se cassa, laissant la bibliothécaire sur le sol. Mine de rien, la sorcière poussa la porte, et la tint pour que Klaus puisse la suivre. Son premier dérapage depuis qu’elle était arrivée en ville. Elle entendit à son oreille la voix de Lasher geindre : « Heather…tu n’aurais pas du faire ça ». Mais quel foutage de gueule ! C’était maintenant qu’il lui parlait alors qu’il avait fait silence radio toute la journée !

Dans le couloir, elle se mit à marcher un peu plus vite pour mettre un peu de distance avec Klaus, le temps de souffler à Lasher, d’un ton sec :

- Oh c’est bon, j’ai craqué, ça arrive à tout le monde !

Intérieurement, elle se dit que franchement elle assurait : Wendy aurait pu écoper d’un malheur beaucoup plus funeste. Espérons simplement que Klaus ne fasse aucun rapprochement entre elle et ce qui venait de se passer. La réserve se trouvait à sa droite. Elle sortit sa clé pour ouvrir la porte.

- Ici personne ne nous dérangera.

Elle entra pour se retrouver dans une salle surpeuplée d’ouvrages rares. Elle s’assit sur une vielle table en bois, balançant légèrement ses jambes, comme une gamine, avant de le regarder interrogatrice.

- Vous n’êtes pas humain.

Paf, elle avait démarré les hostilité. Et toujours avec ce ton indifférent, un peu ennuyé. Lasher lui fit remarquer que ce n’était pas malin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Mer 12 Juin - 13:59



Klaus remarqua qu’il venait de captiver son attention, car la jeune sorcière semblait absorbée dans ses réflexions. Si ses sources étaient vraies - et à présent, il doutait qu’elles soient fausses - elle devait être en train de se poser mille et une questions. Et lui, pendant ce temps, l’observait… Il vit une cliente approcher et poser une question à Heather et il se redressa, imperturbable, distribuant de nouveaux sourires tout à fait charmants. Il fut impressionné par la facilité avec laquelle Heather s’extirpa de ses pensées pour répondre rapidement à la cliente. Malgré son ignorance, la jeune sorcière s’était forgée une carapace impressionnante et était réactive. La preuve, la seconde d’après, elle reprenait le fil de leur conversation en s’adressant à lui, sur un ton abrupt et sec mais efficace. « Vous ne mentez pas… tant mieux vous ne faites pas parti des 80% de gens qui s’apprêtent justement à vous faire souffrir en promettant le contraire ». Il avait un avantage sur elle, et un de taille : la connaissance. Car, il est évident qu’Heather n’aurait jamais prononcé cette phrase si elle avait eu un minimum de doute sur sa personne. Mais elle n’avait pas tort, Klaus ne mentait pas de manière générale, sauf en cas d’extrême nécessité lorsqu’il lui fallait sauver sa peau. En tout cas, il n’avait pas l’intention de la blesser, c’était très clair. « Suivez-moi ». Il hocha simplement la tête et lui emboita donc le pas. Il ne se sentait pas mal à l’aise et comprenait aisément que la méfiance était quelque chose qui allait avec Heather. Tout comme avec lui. Tout ce qui comporte un grand pouvoir se méfie du reste du monde. Car le pouvoir amène la jalousie et seule la crainte permet de subsister. Il fut sorti de ses pensées par une collègue à Heather qui venait de tomber de sa chaise. Il jeta un regard un peu méprisant vers celle-ci, avant de poursuivre sa route. « Ok c’est bon, j’ai craqué, ça arrive à tout le monde ». Heather avait murmuré cela tout en essayant de mettre plus de distance entre eux, mais cela n’avait pas échappé à son ouïe incroyable. Alors qu’il la regardait de dos, il se sentait de plus en plus intrigué par ce mystère de la nature. La légende était-elle vrai ? Avait-elle eu le don du mauvais œil ? Il s’arrêta alors qu’elle ouvrait une porte et il entra à sa suite dans la pièce. « Ici, personne ne nous dérangera. » Klaus observa la pièce dans un premier temps. Cette dernière était submergée de livres, anciens pour la plupart, certains étaient même en friches. Heather avait pris place sur une table en bois et semblait totalement décontractée pour le coup. Elle s’adressait à lui sur un ton désintéressé mais, il savait qu’elle était avide d’en savoir plus. Sinon, elle ne l’aurait jamais entrainé ici. Il marqua alors un petit temps de silence, pour se placer face à elle et la regarder. Il lui répondit alors « Non, je ne le suis pas. Toi non plus, Heather. » Pendant quelques secondes, il accrocha son regard au sien avec une certaine curiosité dans le regard. Puis il reprit « J’ai entendu parler de toi, Heather, tu es connue dans notre monde et déjà crainte par tant… Un grand pouvoir est en toi, un héritage venue de ta mère, mais j’imagine que tu es déjà au courant de cela, non ? » Il avait un petit rictus amusé sur les lèvres, alors qu’il en profitait pour la détailler du regard, observait ses manies, réactions… Mais il n’allait pas continuer à faire durer le plaisir plus longtemps, car la jeune sorcière face à lui s’impatientait et il pouvait le sentir. « Notre monde, Heather, est constitué de plusieurs bizarreries de la nature, une sorte de voyage extraordinaire comme dans les contes. Le seul changement est le Happy End, qui n’est pas une solution vivable pour nous. Je suis presque sûr que tu as déjà eu à croiser certains de mes confrères vampires, et ton instinct a du te pousser à la méfiance. Tu as raison. Un vampire n’est pas digne de confiance. Tu es une sorcière et donc par définition, l’ennemie principale de cette espèce. Tu peux survivre, à condition que ton apprentissage débute rapidement. » Klaus parlait de choses concrètes et continuait à jouer la carte de la sincérité à Heather. En vérité, il n’avait pas l’intention de la duper. Ce n’était pas ainsi qu’il aimerait l’avoir à ses côtés et il était bien trop admiratif du pouvoir qu’elle détenait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Mer 12 Juin - 19:39

Code by Holliday

ღ Power is the goal ღ


-         Non, je ne lui suis pas. Toi non plus, Heather.
 
Il avait mis un peu de temps à répondre mais cette phrase pourtant si brève et innocente atteignit profondément la jeune femme.  Cela lui fit l’effet d’un rappel assez désagréable de cette différence qu’elle portait depuis toute petite. Cette « tare » qui l’excluait du monde normal des humains. Cependant, elle ne laissa rien montrer, se contentant d’attendre la suite. Elle était concentrée, et bien préparée à ne laisser aucun détail lui échapper. Comme une gamine en soif d’apprendre. Elle ne cilla pas quand il plongea son regard dans le sien, quoique pendant un bref moment, une lueur de perplexité avait brillé dans ses yeux bleus. Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi, il s’intéressait à elle. Elle continuait de laisser pendre ses jambes, tout en écoutant la suite.
 
La suite….Et bien…était riche en informations ! Un peu trop d’ailleurs. Cela bouleversait complètement le petit monde d’Heather qui se résumait à un schéma très simple : les humains contre sa mère, elle et Lasher. Et bien apparemment elle avait tout faux, il existait d’autres catégories insoupçonnées. Elle s’immobilisa immédiatement quand il souligna le fait qu’elle avait un pouvoir. Comment savait-il ?  C’était profondément troublant de rencontrer quelqu’un qui semblait en savoir plus sur vous que vous même. Elle perçut cela comme un danger, déclenchant chez elle, un état de vigilance accru. Ses mains se crispèrent légèrement sur le rebord de la table, mais elle ne dit toujours pas un mot, le laissant poursuivre.
 
Elle eut énormément de mal à avaler la suite. C’était peut être contradictoire, en tant que sorcière, mais non, elle n’arrivait pas à croire que les vampires puissent exister. Son cerveau avait beau faire le rapprochement avec le meurtrier de sa mère qui avait miraculeusement survécu à son don du « mauvais œil », elle n’arrivait pas à y croire.
 
-         Des…vampires….articula-t-elle franchement dubitative. Vous êtes sérieux ?
 
Des vampires. Comme dans les bouquins pour ados. Comme ça s’appelait déjà…Twilight ? Elle ne put d’éclater de rire, elle ne voulait pas se moquer de Klaus, mais c’était la seule réaction qui lui paraissait convenable. Oui, elle avait vu des esprits, oui sa mère était une sorcière, mais non, elle n’arrivait pas à croire qu’il puisse exister des êtres immortels qui venaient sucer le sang des vivants. Elle restait rationnelle, de toute son existence, elle n’avait jamais vu un vampire passer à l’acte. Ou alors c’est qu’une partie d’elle trouvait l’idée beaucoup trop effrayante de se trouver confrontée à ce genre de créature. Peut être était ce un mélange des deux. Elle allait continuer de rire de bon cœur quand son regard croisa celui de Lasher. Cela lui coupa toute envie de rire. Il était figé, comme s’il se reprochait quelque chose. Heather continua de le regarder, oublieuse qu’elle devait avoir l’air particulièrement dingue de regarder dans le vide pour Klaus. C’était la vérité. Les vampires existaient.
 
-         Oh non, soupira-t-elle, en plus c’est vrai…
 
Pourquoi Lasher avait-il gardé le secret ? pourquoi ne lui en avoir jamais parlé ? Elle se sentit profondément trahie. A cela s’ajoutait cette sensation d’être retournée à un état d’ignorance avancée. Cela ne lui était pas arrivée depuis un sacré bout de temps. Cela faisait une sacrée paire de baffes, et elle se demanda brièvement si Klaus avait conscience du chamboulement qu’il provoquait chez elle avec toutes ces révélations si brusques. Sorcières et vampires. Ennemis ? mais pour quelle raison ? En tant que créatures surnaturelles n’étaient-ils pas censées s’entraider ?
Heather inspira profondément, essayant de reprendre le contrôle de ses émotions. Et elle fut plutôt fière d’elle même lorsqu’elle put de nouveau regarder Klaus en face :
 
-         Désolée, ce n’était pas drôle. C’est juste que…
 
Que quoi ? Elle ne savait pas comment poursuivre. Que ce que vous dîtes me paraît être complètement délirant, même quand mon instinct me pousse à vous croire ? Elle n’arrivait plus à voir la logique des choses.  Elle préféra s’interrompre et aller directement au point crucial.
 
-         Donc, vous voulez m’apprendre si j’ai bien compris.
 
Petite pause.
 
-         Non , en réalité je ne comprends pas grand chose, soupira-t-elle en retirant son élastique pour que ses cheveux tombent (signe qu’elle était plongée dans un brainstorming de vive allure).
 
Elle arrangea ses mèches rapidement. Elle en voulait vraiment à Lasher et à sa mère de lui avoir caché ça toute son existence. Elle se sentait dépassée. Alors elle se mit à penser à haute voix, chose qu’elle faisait rarement en public, mais là, la situation l’exigeait. Elle se mit à faire les cent pas, jouant avec son élastique, et ignorant superbement son esprit. Lasher était habitué à ce genre de comportement. Klaus beaucoup moins à coup sur. 
 
-         Vous êtes un vampire. Vous savez qui je suis –Dieu sait comment- vous venez me parler pour me proposer de m’apprendre ce que je ne sais pas…or, nous sommes censés être ennemis –pourquoi, je ne sais pas- ce qui fait que rien de toute cette scène n’est logique. Ah en fait…si vous êtes un vampire, pourquoi vous pouvez rester au soleil ? Bref.. non… la chose qui m’embête le plus c’est que vous me dîtes que les vampires ne sont pas dignes de confiance, mais au fond vous voulez que je vous fasse confiance. Si vous utilisez le mot survivre c’est que je suis en danger, et que vous savez des choses à sujet –vous savez beaucoup de choses, ça m’agace d’ailleurs – Mais pourquoi vous prenez le temps de m’avertir ? C’est que vous voulez quelque chose que je peux obtenir sûrement…Mais à quoi le mauvais œil pourrait-il bien vous servir, si vous êtes un vampire, tuer les gens, ça ne doit pas vous posez problème…
 
Nouveau soupir.
 
- Et pourquoi je me fatigue à  réfléchir alors que je n’ai pas toutes les données sous les yeux, et que de toute manière, ce que je conclurai sera erroné ?
 
Elle s’interrompit net et arrêta de marcher pour fixer Klaus. Quelle idée de venir à Mystic Falls, cela lui mettait le cerveau à l’envers. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Ven 14 Juin - 16:42






L’attitude de la jeune sorcière en face de lui ne l’arrêta pas dans son discours, mais le préoccupa d’autant plus qu’elle ignorait même l’existence des vampires ! Comment cela était possible ? Il était de plus en plus intrigué et ne comprenait pas comment, en étant sorcière, elle pouvait ignorer ces choses-là. Il se rendait compte alors qu’il était tombé sur elle, peut-être au meilleur moment. Il ignorait encore lequel d’entre eux était le plus chanceux. Etait-ce elle, qui ressortirait nourrie d’informations une fois qu’il lui aurait livré la plupart de leurs secrets ? Ou lui, car de cette ignorance pouvait faire naitre une soif insatiable d’apprendre et, elle ignorait toujours qui il était. Seul le temps porte les fruits d’une action pareille. Même s’il est immortel, il a conscience d’être lié au temps, et hélas, ce dernier est bien souvent son ennemi. Il ne dit absolument rien quand elle se mit à rire. Déjà car une réponse si enfantine à ses paroles, le mettait dans une position étrange. Devait-il la convaincre ? Sortir ses crocs et révéler sa vraie nature pour qu’elle le croie ? Alors qu’il se posait toute sorte de questions, la jeune femme en face de lui sembla trouver la réponse seule, en fixant le mur. Elle agissait de telle façon que bien souvent, il se demandait s’ils étaient réellement seuls. Il s’était détendu alors qu’elle semblait revenir à la raison et s’excusait de son rire précédent. Il secoua négativement la tête pour clarifier le fait qu’il ne soit pas choqué par sa réaction. Mais c’était faux, il en était troublé. C’était d’ailleurs plutôt affolant de croiser une sorcière, sûrement l’une des plus puissantes d’entre elle, à ce stade de maturation. Autrement dit, elle ne savait rien, ignorait tout et était ainsi bien trop faible ne serait-ce que pour se protéger elle seule. Là, tout de suite, il pouvait lui arracher le cœur. Et elle n’en avait aucune idée… « Donc vous voulez m’apprendre si j’ai compris » . Il releva le regard vers elle, qu’il avait baissé un court instant, en proie à ses propres réflexions. En quelque sorte, sa proposition était celle-ci, effectivement. « Non, en réalité je ne comprends pas grand-chose… » A présent, il avait toute son attention. Il l’observa, détacher ses cheveux, se lever, marcher en cercle dans la pièce. Il était assez amusé par son comportement à vrai dire. Et il l’écouta, avec attention, suivant le fil de sa réflexion qu’elle partageait avec lui… « Vous êtes un vampire. Vous savez qui je suis –Dieu sait comment- vous venez me parler pour me proposer de m’apprendre ce que je ne sais pas…or, nous sommes censés être ennemis –pourquoi, je ne sais pas- ce qui fait que rien de toute cette scène n’est logique. Ah en fait…si vous êtes un vampire, pourquoi vous pouvez rester au soleil ? Bref.. non… la chose qui m’embête le plus c’est que vous me dîtes que les vampires ne sont pas dignes de confiance, mais au fond vous voulez que je vous fasse confiance. Si vous utilisez le mot survivre c’est que je suis en danger, et que vous savez des choses à sujet –vous savez beaucoup de choses, ça m’agace d’ailleurs – Mais pourquoi vous prenez le temps de m’avertir ? C’est que vous voulez quelque chose que je peux obtenir sûrement…Mais à quoi le mauvais œil pourrait-il bien vous servir, si vous êtes un vampire, tuer les gens, ça ne doit pas vous posez problème… »  Il n’avait pas bougé, totalement immobile durant la longue réflexion d’Heather, l’observant juste. « Et pourquoi je me fatigue à réfléchir alors que je n’ai pas toutes les données sous les yeux, et que de toute manière, ce que je conclurai sera erroné ? »    C’était une réflexion pleine de bon sens. Un vrai cafouillis, car rien n’était coordonné dans ses propos, plutôt intuitif, mais elle s’en sortait bien. Elle était futée, méfiante et surtout, n’avait aucune crainte. D’ailleurs, il ne savait pas si cela était bien. La peur est importante, elle accroisse la vigilance. Il eut un léger sourire, arrêtant le fil de ses pensées et la regarda un instant, avec ce même sourire assez admiratif. Puis, il reprit la parole « Je ne suis pas un simple vampire, Heather. Je suis bien pire que cela… » . Il se tordit la bouche et poussa une chaise qui se trouvait dans un coin. Il la rapprocha de la table et s’assit tranquillement dessus, avant de la regarder de nouveau. Il était calme, parlait toujours avec le même ton pacifique et courtois. Mais cela allait durer un moment, alors autant se mettre à l’aise –même si il pourrait tenir des heures dans la même position. « Ma mère était une sorcière, Heather, tout comme la tienne. Elle est morte il y a un bon millénaire, en créant cinq monstruosités : des vampires. Les premiers vampires de l’histoire du monde créés grâce au sang pur d’une humaine : mon père, ma sœur, mes trois frères. On est les nomme les originels car leur force est telle qu’ils en sont devenus intouchables, et ils ne peuvent être tués, ni par magie, ni par n’importe quelle arme. Donc maintenant, tu dois te demander qui je suis et quel est mon but, mais j’y viens. »  Il prit le temps de faire une pause, histoire qu’Heather s’imprègne de l’histoire de sa famille. Puis, il reprit hâtivement « Ma mère était parfaite. Tellement parfaite que cela a provoqué la colère aveuglante de mon père lorsqu’il apprit qu’elle avait eu une aventure. Je suis le fruit d’une trahison et pas n’importe laquelle. Ma très chère mère a eu une courte liaison avec un loup. Et oui, les loups garous existent, entre parenthèses. J’en suis la preuve vivante, mi loup, mi vampire et de surcroît, le premier de mon espèce. Un hybride… » Il n’aimait pas vraiment raconter son histoire. Généralement, il évitait toujours ses détails sinistres qu’il jugeait lui-même inintéressants depuis le temps. Mais pour Heather, qui faisait aujourd’hui son entrée dans leur monde, tout cela avait une importance primordiale. Il releva d’ailleurs son regard vers elle et la scruta un instant, avant de reprendre. « Je suis sûrement la personne la plus dangereuse que tu rencontreras, Heather, mais ironiquement, je ne te veux aucun mal. J’ai été mis au courant, il y a quelques années de cela, du pacte que ta mère avait scellé avec les forces obscures et la légende a précédé ta venue ici et notre rencontre. En effet, la légende dit que l’enfant qui naîtra sera pourvu d’immenses pouvoirs, il sera craint et son nom marquera l’histoire. Little Death, c’est ainsi que l’on t’appelle, Heather. Et je suis curieux de nature, voilà pourquoi je me trouve devant toi aujourd’hui même. »  Klaus avait peut-être omis certains détails dans son récit, mais il n’avait à aucun moment menti à la jeune femme et cela pouvait se voir. Il se doutait qu’un récit comme le sien n’était pas évident à accepter ou même à comprendre lorsqu’on est dans une logique assez humaine, mais l’instinct – qui semblait surdimensionné – de la jeune sorcière la pousserait dans son sens. Il arrêta enfin de parler et lui jeta un regard, essayant de percer à jour ce qui ne pouvait l’être…




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Ven 14 Juin - 21:14

Code by Holliday

ღ Power is the goal ღ


Heather s’était interrompue. Une fois dîtes à hautes voix, ses idées prenaient place à l’intérieur d’elle même s’ordonnait de façon plus logique que de la manière dont elle les avait énoncé. Mais il lui manquait une chose. Le savoir. Et c’était Klaus qui le détenait. Elle resta debout quand il lui avoua qu’il était « pire » qu’un vampire. Une lueur d’inquiétude brilla dans ses yeux, tandis qu’instantanément, Lasher revint à ses côtés. Proche, si proche,  comme lorsqu’elle était enfant et qu’elle avait un gros chagrin. Elle se sentit rassurée, préparée à écouter la suite. Tandis que Klaus parlait infatigablement, elle ne bougea pas d’un iota, plongée dans le récit qu’il peignait. Un nouveau monde se présentait à ses yeux, et elle en était aussi bouleversée que quelqu’un qui aurait vu la mer pour la première fois. Fascinée par une immensité à perte de vue aux secrets insondables, heureuse à en pleurer et en même temps effrayée par les créatures qui peuplaient les fonds marins. Les loups garous. La propre mère de Klaus….une sorcière tout comme elle. Quelle femme puissant elle avait du être pour créer ainsi non pas des « monstruosités » comme se désignait lui même l’Originel, mais des êtres totalement libérés du poids du temps et de la mort.  Sa nature d’hybride. Et cette solitude qui l’accompagnait, car il était unique en son genre. Comme Heather pouvait comprendre cette solitude. Cette impossibilité d’être proche des autres même de sa propre famille. A cause de cette différence si cruelle. Peut être pour la première fois de sa vie, elle éprouva de la compassion. Elle saisissait sa situation, mieux que celle des humains dont elle avait été entourée depuis sa naissance. Les doigts immatériels de Lasher effleurèrent les siens. C’était une drôle de sensation, comme un fourmillement le long de sa peau. Ils se refermèrent plus fortement quand Klaus termina par la raison de sa venue. La surnommant « Little Death ». Exactement comme le meurtrier de sa mère. Ce surnom qu’elle avait elle même adopté. Une chose de pouvoir. Elle était une chose de pouvoir. Voilà à quoi elle se résumait. Voilà ce que les autres voyaient d’elle, un pouvoir assez puissant pour attirer la convoitise. Un goût amer envahit la bouche de la jeune fille. Elle n’eut pas de réaction pendant de longues minutes, les le regard dans le vide. Tout lui paraissait tellement plus limpide à présent, maintenant que les pièces du puzzle se mettaient en place dans sa tête.  

- « On dit que pour chaque vœu au monde, il existe un prix un payer. Il y a ceux qui se conforment à cette règle et ceux qui la déjouent. Ils ne paient pas, un autre paie pour eux. Quoiqu’il en soit, une fois le prix payé, le vœu doit être réalisé. C’est ainsi qu’il arrive que des êtres soit destinés ».

Elle avait prononcé ses mots d’une voix blanche. Elle ne savait pas pourquoi les mots de sa  mère lui revenaient à présent. Des mots qu’elle avait prononcé lorsqu’elle n’était encore qu’une enfant. Des phrases obscures qui brusquement prenaient sens. Les bases fondamentales de la magie. Un respect de l’harmonie. Et sa mère n’avait pas voulu s’y conformer. Quelque chose avait mal tourné lors du rite. Ou alors le vœu avait mal été formulé, quoiqu’il en soit le résultat était là : cela avait scellé le destin de sa fille. Elle se remémorait à présent tous ces moments où elle l’avait grondée si violemment quand elle avait tenté de déchiffrer une formule de son grimoire, quand elle avait été adolescente. Sa mère avait eu une réaction démesurée. Heather avait donc soigneusement mémorisé la phrase mais elle ne l’avait jamais prononcée à haute voix. Sa mère ne voulait pas qu’elle touche à la magie. Peut être parce qu’alors, il serait alors impossible d’empêcher la légende de s’accomplir. Ou alors peut être qu’elle n’avait rien compris, elle se sentait perdue. Et elle pleurait. Des larmes invisibles et silencieuses. Sur son visage pâle, pas la trace d’une larme de la moindre souffrance, d’une infime émotion. Restait seule la présence d’un étrange vide dérangeant. Comme si subitement, tout trace d’humanité avait quitté son enveloppe charnel. Mais la jeune femme n’avait rien d’une créature faible, qui se plaisait à se vautrer dans sa propre douleur. Elle accueillait la douleur au creux d’elle, et elle l’utilisait pour mieux rebondir. Pour se relever, encore et encore. Elle ne voulait pas se laisser abattre. Mais à ce moment même, elle n’arrivait pas à faire face à ce sentiment de perdition. Elle ne savait plus à qui faire confiance. Les cachotteries de Lasher avaient suffit à la miner. De sa mère, elle avait depuis longtemps compris que celle ci la craignait et l’éloignait du monde de la magie. Elle avait toujours cru que c’était pour sa propre sécurité, pour qu’elle ne puisse pas utiliser le « mauvais œil » contre elle ou contre son entourage. Mais là, sa vision était complètement bouleversée par les révélations de Klaus. Non, sa mère avait peur d’elle, mais surtout peur de ce qu’elle avait crée. Elle était le monstre de Frankenstein, une anomalie de la nature qu’elle avait crée sciemment ou par inadvertance, cela restait à voir,  puis elle l’ avait rejeté purement et simplement car elle se sentait dépassée. Elle avait réalisé que sa fille échappait à son contrôle, alors elle l’avait cloîtrée dans une ignorance des plus totales. Une ignorance qui aurait pu lui coûter la vie, Heather en avait maintenant conscience. Et ses lacunes étaient loin d’être comblées. Peut être avait-ce été volontaire de la part de sa propre mère ? De la laisser ainsi sans connaissance dans l’espoir qu’un « accident » arrive et qu’elle soit débarrassée d’elle ? Une boule se formait dans la gorge de la jeune sorcière à cette idée.

- [b] Pourquoi m’avez vous dit ça ? j’aurai préféré ne jamais savoir.


Elle fixait Klaus, digérant toute son histoire. Le sentiment de trahison restait vivace en elle, comme un feu qui brûlait sans fin. Lasher était tout pour elle. Un confident, un ami, un frère, un père d’adoption elle qui n’avait jamais connu d’autorité paternelle. Trahie par ceux qui étaient les plus chers à ses yeux, elle brûlait intérieurement. Et comme toujours quand elle se sentait blessée, la colère prit le dessus. C’était ce qui lui permettait de survivre. Ce sursaut révolté qui lui donnait l’énergie de ne pas s’écrouler.  C’était cette colère qui activait son pouvoir. Elle ne l’avait jamais conçu autrement, incapable de l’accueillir en elle sans cette émotion négative qui la recentrait sur elle même. Son esprit sentit le danger, il la relâcha immédiatement et s’écarta d’elle. Sa colère n’était pas érigée envers Klaus –non, il n’avait fait que dire la vérité- mais envers celui qu’elle avait chéri toute sa vie. La fenêtre se mit soudainement à claquer comme poussée par une force invisible, alors qu’un vent pas très naturel s’infiltrait dans la réserve, faisant voler les pages des livres. Lasher tentait de la raisonner. Elle l’entendait l’intimer de se calmer, que ce n’était pas une bonne idée que Klaus sache qu’il était là…qu’il voulait lui dire tout ça, mais qu’il n’avait pas pu.

- Arrête de mentir ! s’écria-t-elle en français.

Oh bon sang, ça recommençait, cette sensation étrange qui montait en elle, comme lorsque le « mauvais œil » se manifestait. Cette force intrinsèque, viscérale….Sauf que là c’était différent. Alors comme ça on lui avait tout caché de peur qu’elle ne devienne une sorcière puissante ? Et bien elle allait leur montrer…Sous l’effet de la colère, Heather perdait pas mal de discernement. Si elle avait pris le temps de se calmer, elle aurait peut être agi différemment, mais là, c’était beaucoup trop pour elle. Trop d’un coup. L’attitude craintive et repentante de Lasher confirmait toutes ses hypothèses.

- Speculum nunc scindit. Quod appareat in bellum et in terra Mens mea est
, siffla-t-elle répétant mot pour mot l’unique formule qu’elle connaissait.

Elle ne savait pas ce que cela signifiait mot pour mot. Elle n’était sure que du résultat. L’air se troubla et Lasher se matérialisa. Visible de tous, quasi matériel et palpable, à quelques mètres d’elle, l’air penaud. Immédiatement, Heather attrapa le premier bouquin qui lui tombait sous la main pour le lui envoyer en pleine figure. Le livre traversa l’apparition purement et simplement et s’écrasa au mur.

- Tu ne t’en tireras pas comme ça…gronda Heather prête à en découdre.

[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Mer 19 Juin - 11:01







Tout le long de son discours, Heather s’était tenue tranquille et l’avait écouté avec attention. Elle semblait bouleversée par toutes ces nouvelles informations, mais effectivement, si personne n’avait jamais pris le temps de lui expliquer, cela ne devait pas être facile à digérer. Tout un nouveau monde s’ouvrait à elle, et pas un des plus accueillants. Il lui avait narré les origines de sa famille, en omettant certains détails, car il pensait toujours à protéger les faiblesses de ses frères et sœur. Puis ses propres origines à lui, ce qui entrainait une nouvelle espèce à prendre en compte : les loups. Heather ne bougeait pas vraiment et lui n’en dirait pas plus pour le moment. Il était aussi conscient que cela devait faire beaucoup. Mais il ne pouvait pas aussi, paradoxalement, la laisser ici sans protection. Car elle n’avait aucune idée de comment on tue un vampire, et cela peut-être pourrait lui servir pour la suite. Il réfléchissait aux sorcières qu’il connaissait qui pourraient lui enseigner une partie de leur savoir… Heather avait besoin de se renforcer et de toute urgence. Son arrivée à Mystic Fall’s ne passerait pas inaperçue. Comme il le lui avait confié : petite ville, l’ennui guette. Elle sera rapidement la prochaine distraction et ne tombera pas forcément sur les plus intelligents. « On dit que pour chaque vœu au monde, il existe un prix un payer. Il y a ceux qui se conforment à cette règle et ceux qui la déjouent. Ils ne paient pas, un autre paie pour eux. Quoiqu’il en soit, une fois le prix payé, le vœu doit être réalisé. C’est ainsi qu’il arrive que des êtres soit destinés »
Elle avait enfin reprit la parole et il arqua les sourcils en la regardant. Il ignorait d’où elle connaissait ce dicton et le trouvait un peu étrange, ne comprenant pas totalement son sens. Mais ce n’était pas la première fois qu’il l’entendait et il eut juste un petit sourire pour ponctuer la fin de sa phrase. Posant son regard sur Heather, il l’observa pendant plusieurs minutes. Aucune expression n’apparaissait sur son visage et ses yeux semblaient dénués de vie d’un coup… Comme si son corps charnel n’était pas connecté avec son esprit, c’était l’impression qu’elle lui renvoyait. Il savait qu’il se trouvait face à une nouvelle curiosité de la nature, ainsi ces quelques détails ne l’effrayaient pas mais le fascinaient. Pouvait-elle sortir de son enveloppe corporelle d’elle-même ? Pourrait se déplacer ainsi plus tard ? Emprunter d’autres corps et ainsi exploiter de plus en plus de pouvoir… Tellement de questions, tellement d’intrigues autour de cette jeune femme, que sa curiosité malsaine et son devoir de tout savoir s’amplifiaient en la regardant. « Pourquoi m’avez vous dit ça ? j’aurai préféré ne jamais savoir. » Klaus eut un petit sourire en coin et répondit rapidement et aisément à cette question, car la réponse tombait sous le sens « Parce que je préfère te revoir en vie, plutôt que morte. » L’annonce pouvait glacer le sang et faire froid dans le dos. Mais Klaus ne mentait pas. Les créatures qui existaient au-delà des murs froids de cette bibliothèque n’étaient pas comme lui et ne chercheraient pas à être patient avec Heather. Sitôt qu’ils sauraient la puissance qu’elle avait en elle, une chasse serait ouverte. Une chasse pour sa mort et elle devait en être consciente le plus vite possible. Car ainsi, elle pourrait avoir une maigre chance de s’en sortir. Elle le regardait mais, semblait en proie à tout un dilemme intérieur. Il ignorait ce qui se passait à cet instant précis en Heather. Mais il était conscient d’avoir accompli son devoir aussi. Bien évidemment, Klaus avait une idée précise derrière la tête. Heather représentait un pouvoir qu’il ne voulait pas avoir face à lui, mais à ses côtés. Et la reconnaissance de la jeune sorcière lui serait sûrement salutaire en temps voulu. Il ne constaterait les fruits de cette rencontre peut-être que dans quelques siècles, mais il savait que cela était important. Son instinct le lui disait. Et ce dernier le trompait rarement. Soudain, la fenêtre se mit à s’ouvrir et à claquer sous la force du vent qui s’engouffra dans la pièce, faisant voler les pages des livres. Il ne bougea pas, gardant son calme olympien, et observant la jeune sorcière en action. Elle était fermée, mais  il percevait en elle des petits détails d’irritation. « Arrête de mentir ». Klaus fut surpris de son excellent français. Elle avait même l’accent, ce qui était étrange. Européenne ? Voilà quelque chose qui lui avait échappé tout au long de son observation… Etrangement, il ne prit pas cette remarque pour lui. Il n’avait pas la sensation qu’elle lui parlait. Par contre, il la sentait bouillonner, s’agacer, s’énerver… Il restait impassible, l’observant juste, en proie à ses démons. Tout ce qu’il pourrait voir, entendre, toucher et sentir venant d’Heather, avait son importance. « Speculum nunc scindit. Quod appareat in bellum et in terra Mens mea est »  La formule que récita Heather lui était totalement inconnue et il ignorait ce qui allait s’ensuivre dans cette pièce. Aux aguets, ses muscles se tendirent et il attendit… Quelques secondes, avant de voir apparaître devant lui un homme, un très jeune homme… Un fantôme. Ou un esprit ? Il l’ignorait. A vrai dire, il n’était pas vraiment étrange de croiser des fantômes à Mystic Fall’s dernièrement et c’était aussi l’une des raisons pour lesquelles il partait d’ici. Un livre percuta le mur, traversant le corps du jeune garçon qui semblait penaud. Il regarda Heather qui semblait absorbée par son envie d’en découdre avec cet être non palpable. « Tu ne t’en tirera pas comme ça… » . Klaus comprit alors que sa colère était dirigée contre l’être qu’elle venait de faire apparaître dans la pièce. Il comprit alors que cet être-là était avec eux depuis le début et qu’Heather communiquait avec lui en continu. C’était un esprit, lié à elle. Lui donnait-il plus de force ? Quelle était son utilité ? Devrait-il intervenir aussi ? Sûrement… Il leur laisserait régler leurs comptes ensuite. Il posa son regard sur l’esprit, peureux et larmoyant, qui semblait implorer la jeune sorcière. Et il l’interpella « Bonsoir, peut-être n’est-il pas trop tard pour les présentations, du moins… Tu dois savoir comment je m’appelle, alors si tu sais parler, je t’invite à le faire Esprit… » Il se tourna ensuite vers Heather avec un sourire Enchanté de faire la connaissance de ton ami, je me doutais que nous n’étions pas seuls. Calme ta colère, tu auras besoin de lui pour ce qui t’attends, Heather… » Bien que l’esprit semble inoffensif, s’il avait décidé d’habiter la jeune femme et de rester avec elle, c’était pour une raison. Et certaines raisons n’ont pas à être connues, elles sont juste nécessaires.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Jeu 20 Juin - 9:39

Code by Holliday

ღ Power is the goal ღ


Heather lisait clairement la stupeur et la crainte sur le visage de Lasher. Il la fixait, presque oublieux que Klaus pouvait désormais le voir. A vrai dire, à ce moment, l’esprit se fichait comme d’une guigne de l’hybride. La seule information qui brillait en lettre d’argent devant lui se résumait à ce que sa protégée ait jeté un sort pour la première fois de sa vie.  Et qu’il avait fonctionné. Lasher n’était pas un fantôme. C’était un esprit. Il ne s’était jamais incarné, il copiait simplement l’apparence des êtres humains. Ainsi, son apparence physique était extrêmement mouvante. Ainsi, il avait « grandi » avec Heather dans le sens, où il avait à présent le même âge qu’elle. Il avait pris une apparence d’enfant quand celle ci l’était, pour mieux se rapprocher d’elle. C’était aujourd’hui un jeune homme brun, dont les traits de visage pouvaient très bien se brouiller et se perdre avant de revenir. Quelque fois, il paraissait plus vieux ou plus jeune. Cela pouvait troubler les gens, mais Heather, elle était habituée. Elle reconnaissait son Lasher malgré ses modifications « physiques ». Ce qu’elle reconnaissait c’était son aura avant tout. L’esprit se tourna vers Klaus quand celui ci l’interpella.
 
-Je sais qui tu es Niklaus, fils d’Esther et de Mickael. Mon nom est Lasher. Cela fait des millénaires que j’observe les agissements des humains, et j’ai assisté à la création des tiens. Triste erreur de la Sorcière Originelle –chérie de nous tous-, qui n’a pas pu la réparer malgré tous ces siècles écoulés. J’ai vu comment tu as passé ton existence à garder ta propre famille en captivité auprès de toi, comment tu as brisé la malédiction du Soleil et de la Lune, pour finalement massacrer tes propres enfants de sang, tes hybrides. Ne te mets pas en travers sa ma route, tu ignores tout de l’enjeu actuel.
 
Il semblait mettre Klaus au défi. La sorcière écoutait attentivement les paroles de son esprit. Depuis le début, Lasher savait toute la vérité, et il l’avait sciemment dissimulée. Mais à présent, il semblait avoir compris qu’il n’était plus le temps des cachotteries. Heather doutait qu’il disait tout cela pour regagner sa confiance, lui exposant des éléments de la vie de l’hybride que celui ci n’avait pas énoncé –par choix ou par manque de temps-. Cette tentative de rachat précipité agaçait encore plus la jeune fille. Et en même temps, cela lui faisait peur. Parce qu’elle n’était plus sure de qui était son esprit veilleur et de ce qu’il voulait vraiment. La remarque de Klaus à son égard, lui tira une réaction immédiate.
 
-Je me calmerai quand j’aurai décidé de le faire !
 
Cette phrase lui sortait par les yeux. Certes, il avait raison. Elle aurait toujours besoin de Lasher. Mais, elle avait passé toute sa vie à entendre cette phrase. Calm down, Heather..
Sa mère, ses professeurs, Lasher. Sweetheart, slow down, calm down. Quelque fois quand Lasher le disait, cela fonctionnait. Elle s’apaisait légèrement. Mais ce n’était que lorsque Zacchary la prononçait qu’elle n’avait vraiment d’effet. Or Klaus n’était pas lui, et il pouvait s’en rendre compte par le regard glacial qu’Heather lui jeta sans ménagement. Elle sentait le pouvoir bouillonner en elle. Le mauvais œil avait-il emprise sur Lasher ? De toute sa vie, elle n’avait jamais envisagé de le blesser, mais la traîtrise dont il avait fait preuve à son égard la révoltait. Manipulée, elle se sentait manipulée. Quelle détestable sensation.
 
-Tu m’as tout caché. Depuis quand es tu de mèche avec ma mère, à m’éloigner ainsi de la magie ? demanda-t-elle en français.
-Je suis désolé, mon cœur, il le fallait. Now, calm down, you don’t want to hurt someone again, do you ?
 
Il y avait de la tristesse dans sa voix déformée par un léger écho et dans ses yeux également. Une tristesse énorme qui frappa Heather comme un coup à l’estomac. Comme s’il savait que t tout ce qu’il faisait était cause perdue. Lentement, il s’approcha de sa protégée pour arranger tendrement ses cheveux comme on le fait à une enfant. Elle sentait pour la première fois le contact de ses doigts contre sa peau. Il avait toujours été le père, le frère fantômatique et le sentir quasi matériel la troublait. Malgré tous les doutes qui l’agitaient à présent, Heather perçut sans peine l’amour qu’il lui portait. Cet amour là était sincère. Cela ne justifiait pas tous les mensonges, les non-dits, mais au moins, Lasher ne la considérait pas comme un objet, une chose. Non, il lui accordait un intérêt réel. Et dire que l’espace d’un instant, elle avait voulu lui faire du mal…. La colère de la jeune sorcière retomba comme un soufflé. Plus de vent étrange dans la réserve. Le calme après la tempête. Elle s’écarta de lui et se rassit sur la table. Pour bien lui montrer que malgré tout, elle lui en voulait. Mais que ce n’était pas le moment d’en parler. D’ailleurs, elle n’avait plus envie de parler à qui ce soit. Les mots restaient fatigants pour Heather quand ceux ci n’étaient pas inscrits sur du papier.
Lasher prit donc le relais. Il savait que ce qui se jouait ici était déterminant pour l’avenir de sa sorcière. Il avait plus conscience qu’elle du poids du destin sur ses épaules, et il avait essuyé un échec cuisant aujourd’hui quand il l’avait entendue jeter ce sort.
 
J’ai passé vingt-deux ans à écarter Heather du monde surnaturel, Hybride, dit-il sans montrer la moindre crainte ou la moindre hésitation, j’ai sacrifié mes propres forces pour que « Little Death » ne soit qu’une légende et ne devienne jamais réalité. Ce n’est pas pour que tu viennes aujourd’hui saboter tout le travail que j’ai commencé. Je sais très bien que tu souhaites libérer sa magie pour t’en servir à profit, car tu es de ceux qui ne savent que prendre. Crois moi, une fois que « Little Death » sera réveillée, son pouvoir sera bien plus profitable à moi qu’à toi, elle sera à la hauteur de ce que la légende raconte, si ce n’est plus, cependant, je ne souhaite pas qu’Heather le devienne.  Je ne souhaite pas qu’elle termine son existence comme ta propre mère l’a fait. Contrairement à toi, je me soucie de son bien être. Marishka sa mère et moi même avons tout mis en place pour lutter contre ce destin, certes, je peux plus la tenir loin de la magie désormais, mais je n’ai pas abattu toutes mes cartes et je peux encore me battre pour elle. Alors vas-y, Hybride, tente donc ta chance de saisir ce pouvoir illusoire, mais tu t’exposeras à davantage de danger que tu ne l’imagines.
 
Aucun doute, Lasher mettait Klaus au défi en ce moment même. Heather songea que ce n’était pas très intelligent. Elle se sentait très détachée de la scène tout d’un coup, comme si elle assistait à un débat sur quelqu’un d’autre.
 
*pauvre jeune fille * songea-t-elle * elle n’est qu’une bombe qu’on tente de désamorcer, quelle existence pénible *
 
Et elle attendit la réaction de Klaus.
 
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Jeu 20 Juin - 11:53




Klaus se trouvait dans cette pièce, à l’écart de la bibliothèque, surchargée de livres et légèrement sombre. Il était là car il venait de faire une rencontre qu’il savait extraordinaire. Il était face à Heather, celle que l’on surnomme ‘Little Death’, celle que l’on craint avant de la voir, celle qu’on préfère ignorer et qualifier de ‘légende’ car il est impossible d’accepter un tel pouvoir. Mais Klaus n’avait pas peur de la grandeur ou de la puissance. Lui-même était un de ses êtres uniques et exceptionnels, la voix qu’il avait empruntée était juste très sanglante. Alors, au lieu de fuir comme tout être l’aurait fait, il avait tenu à s’entretenir avec Heather ; et au fil de la conversation il ne cachait plus vraiment son désarroi de la trouver si ignorante sur leur monde. S’en était d’ailleurs inconcevable qu’elle ait pu survivre tout ce temps sans aucune connaissance sur les différentes espèces surnaturelles qui peuplent leur planète. Klaus pensait, et c’était sa façon de faire, que le pouvoir était fortement lié à la connaissance. Plus on apprend, mieux on est en capacité de gérer. Ce n’était pas apparemment ainsi que pensait l’esprit qui accompagnait Heather. Esprit qu’elle venait de matérialiser à l’aide d’une formule magique et qui se présentait sous l’aspect d’un très jeune homme, peureux et triste… Avant d’assister à une énième scène de ménage ennuyante, il intervint dans la conversation et s’adressa directement à l’esprit. Il n’était pas le premier qu’il croisait et Klaus était au fait que ce genre de rencontre pouvait vite tourner au vinaigre. Ainsi, il écouta avec attention ce que l’esprit avait à lui dire. « Je sais qui tu es Niklaus, fils d’Esther et de Mickael. Mon nom est Lasher. Cela fait des millénaires que j’observe les agissements des humains, et j’ai assisté à la création des tiens. Triste erreur de la Sorcière Originelle –chérie de nous tous-, qui n’a pas pu la réparer malgré tous ces siècles écoulés. J’ai vu comment tu as passé ton existence à garder ta propre famille en captivité auprès de toi, comment tu as brisé la malédiction du Soleil et de la Lune, pour finalement massacrer tes propres enfants de sang, tes hybrides. Ne te mets pas en travers sa ma route, tu ignores tout de l’enjeu actuel. » Klaus avait baissé le regard et un sourire arrogant se maintenait sur ses lèvres. Il adorait qu’on le reconnaisse. A chaque fois qu’on énumérait la plupart de ses méfaits, une sorte de fierté immense se gorgeait en lui. Il n’avait aucun remords, aucun regrets et de telles paroles le flattaient, au lieu de le blâmer. Il entendit Heather « Je me calmerai quand j’aurai décidé de le faire ! » mais ne prêta pas plus attention que cela à ce qu’elle venait de lui dire, non. Il regarda l’esprit avec son regard d’hybride, intense, cruel… « Je ne me mets pas en travers de ta route, Lasher… Et puisque tu sais qui je suis, tu devrais aussi savoir que je ne fais que ce que j’ai envie de faire et que je ne recule devant rien… » Il arqua simplement un sourcil. Certes, pour épargner Heather, il n’avait pas réellement expliqué chaque massacre dont il était tenu responsable. Mais car le temps jouait contre eux et que la liste était sacrément longue. Cependant, si son esprit pensait qu’elle devrait le savoir, il ne voyait aucun inconvénient à exposer toutes les monstruosités commises.  Et cela se voyait dans son regard et Klaus savait que Lasher le percevait. Lasher n’avait pas tort, il ignorait tout de l’enjeu. Par contre, il était contre le fait qu’Heather ne soit pas en mesure de se protéger seule. Elle devait savoir, ne serait-ce que pour choisir la vie qu’elle voulait vivre. Il les laissa échanger, percevant ainsi la déception d’Heather. Elle se sentait trahie… Par les siens. Ô combien de fois cette amère et sinistre sensation avait envahi son être, réduisant ainsi son espérance et sa confiance nulle à ce jour envers quiconque. La vérité n’est pas toujours facile à entendre, mais le mensonge est mille fois pire. Quelles intentions se cachent derrière un mensonge ? Pourquoi choisir de mentir ? Le mensonge est égoïste, irréel et inefficace. C’était son point de vue. Les gens finissent toujours par devenir ce qu’ils sont destinés d’être. Lasher reprit la parole et Klaus releva le regard, continuant à écouter l’esprit. « J’ai passé vingt-deux ans à écarter Heather du monde surnaturel, Hybride, dit-il sans montrer la moindre crainte ou la moindre hésitation, j’ai sacrifié mes propres forces pour que « Little Death » ne soit qu’une légende et ne devienne jamais réalité. Ce n’est pas pour que tu viennes aujourd’hui saboter tout le travail que j’ai commencé. Je sais très bien que tu souhaites libérer sa magie pour t’en servir à profit, car tu es de ceux qui ne savent que prendre. Crois moi, une fois que « Little Death » sera réveillée, son pouvoir sera bien plus profitable à moi qu’à toi, elle sera à la hauteur de ce que la légende raconte, si ce n’est plus, cependant, je ne souhaite pas qu’Heather le devienne. Je ne souhaite pas qu’elle termine son existence comme ta propre mère l’a fait. Contrairement à toi, je me soucie de son bien être. Marishka sa mère et moi même avons tout mis en place pour lutter contre ce destin, certes, je peux plus la tenir loin de la magie désormais, mais je n’ai pas abattu toutes mes cartes et je peux encore me battre pour elle. Alors vas-y, Hybride, tente donc ta chance de saisir ce pouvoir illusoire, mais tu t’exposeras à davantage de danger que tu ne l’imagines. » C’était une mise en garde. Lasher était en train de l’avertir. Il n’y avait pas meilleur moyen pour l’énerver. Personne ne lui dicte sa conduite, personne ne juge ce qu’il devrait faire ou non, personne n’en a le droit, il est le seul juge. Alors, doucement, mais avec une voix plus menaçante qu’auparavant, venant des profondeurs de sa gorge, il s’exprima en prenant soin de se faire comprendre par Lasher. « Tu vois, esprit, je suis ce que je suis et je ne nie pas ma cruauté. Je ne nie pas que je fusse impatient et curieux de cette rencontre. Je ne nie pas que le pouvoir d’Heather m’impressionne et que je préfère ne jamais y avoir à faire face personnellement. Et je ne nie pas non plus son utilité certaine. Mais contrairement à toi, je n’en éprouve aucune frayeur et ne cherche pas à le brimer. Car je sais ce qu’il en coûte de brimer quelque chose qui est en soi, et crois-moi, esprit, c’est bien pire que de le libérer… - Klaus laissa sa phrase en suspens quelques secondes, avant de reprendre rapidement – J’ai passé un millénaire à prendre possession du monde surnaturel, esprit, ne doute pas une seule seconde que je puisse la tuer avant que tu aies eu le temps de cligner des yeux.  Tu es fou si tu crois que tu peux faire un choix à la place d’Heather. Je pense que c’est le moment pour qu’elle commence à se battre pour elle. Ceci n’est pas un sabotage, c’est le libre arbitre. » Klaus prit une grande inspiration pour retrouver une apparence plus calme. Il détendit rapidement ses muscles, passa sa langue sur ses lèvres et tourna son regard, plus doux, vers Heather. Il en avait fini pour aujourd’hui. Elle avait des choses à voir avec l’esprit qui l’accompagnait. Et il n’était pas le bienvenue à ses confidences là, il le savait. Il se leva de sa chaise et reprit sur le ton de la conversation, très courtois « Bien, Heather, je pense que je vais vous laisser. Vous devez avoir beaucoup de choses à vous dire et je serais bien resté, mais à partir de ce soir je n’habite plus ici et j’ai encore quelques affaires à régler. C’était plaisant de vous rencontrer. » Il alla vers la porte pour partir, mais en posant la poignée sur la porte, finit par se retourner vers Heather en disant « Oh et… Si tu veux en savoir plus Heather, je t’assure qu’aucun mal ne te sera fait en Nouvelle Orléans et tu y es la bienvenue. Tu me trouveras, facilement… » Il lui fit un dernier sourire, posa un dernier regard sur Lasher et sortit enfin de la pièce. Quelle rencontre ! Alors qu’il quittait la bibliothèque d’un pas pressé et légèrement supérieur à la normale, il souriait. Il était plutôt content de cette découverte. Et il pensait aussi avoir accompli quelque chose qui devait être fait. Il était aussi quelque peu touché par cette jeune sorcière, qu’on avait brimé toute sa vie, toute sa jeunesse… Elle ne pratiquait pas la magie, en ignorait tout et elle transportait avec elle un pouvoir si lourd… Il comprenait son aspect masculin, presque repoussant. Elle avait dû être seule toute sa vie… Seule, avec cet esprit qui avait décidé de la garder dans cet état catatonique. Klaus n’éprouvait pas de la pitié pour la jeune femme, mais son histoire lui faisait échos bizarrement. Il avait hâte de la croiser de nouveau, dans quelques années, ou avant. Il espérait sincèrement qu’elle prendrait son offre au sérieux, car à continuer d’être aussi ignorante, dans une ville comme Mystic Fall’s, elle allait vite mourir. Ce n’était pas vraiment une fin enviable. Quoiqu’il en soit, le choix était sien et Klaus avait décidé de respecter cette décision. Il quitta le centre ville de Mystic Fall’s pour s’engouffrer dans la forêt. Son frère était arrivé en ville, et il en profiterait pour lui annoncer son départ par la même occasion.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   Jeu 20 Juin - 20:34

Code by Holliday

ღ Power is the goal ღ


Heather observait les deux protagonistes. Elle se sentait à la place d’une enfant qui écoutait les paroles de deux adultes la concernant sans avoir le droit d’ouvrir la bouche pour commenter. Comme si son avis ne comptait pas, comme si elle ne pouvait pas comprendre de toute manière. Or, si elle ne pouvait parler, elle pouvait écouter et apprendre. Heather aimait apprendre, sentir les possibles s’ouvrir devant elle. Sorcière Originelle. Hybrides. Malédiction du Soleil et de la Lune. Tous ces mots obscurs qui prenaient place à présent dans son esprit. Et la raison pour laquelle elle s’était sentie si exclue, toute sa vie, pouvait bien être que ce monde inconnu était le sien depuis le début mais qu’elle n’y avait jamais accès. Klaus avait radicalement changé de comportement. Il n’était plus du tout sourire charmeur et voix de velours. Lasher le considérait de façon peu amène, c’était évident qu’il n’appréciait pas l’Hybride. Le combat du feu et de l’eau. Voilà à ce quoi assistait Heather en cet instant même. Deux entités radicalement différentes qui s’affrontent pour le même territoire. Il fallait dire que Klaus était impressionnant dans sa démonstration discrète de force. Elle le sentait déterminé, sur de lui et prêt à défendre sa liberté à coup de dents. Ce qui l’impressionnait c’était sa façon de s’assumer totalement. De savoir qui il était et de le revendiquer haut et fort.  Il fallait du courage et de la solidité pour oser le faire. Heather savait qui elle était, mais elle avait opté pour se fondre dans la masse. C’est ce qu’on lui avait toujours enseigné, et c’est pourquoi elle l’appliquait dans la vie de tous les jours. Elle réalisait à présent que cette leçon de sa mère ne visait peut être qu’à la « brimer » comme le disait Klaus. Elle tressaillit légèrement quand celui ci traita Lasher de fou. Cela la blessa. On n’insultait pas son esprit veilleur. Certes, il était peut être lâche, fourbe et menteur mais….la sorcière inspira. Il fallait qu’elle cesse de penser à ça, sinon elle allait fondre en larmes d’une minute à l’autre. Ecoute, ma fille, écoute et apprends. Elle se concentra pour mémoriser soigneusement les paroles de Klaus et de Lasher. La défense par la cognition, c’est ce qui l’avait sauvée pendant toutes ces années pour ne pas sombrer totalement. Elle ne prononça aucune parole quand le face à face prit fin. Elle se contenta de noter le sourire bienveillant en sa direction de l’Immortel et acquiesça silencieusement à son invitation à la Nouvelle Orléans, pour signifier qu’elle y réfléchirait. Il était bien trop tôt pour se décider. Klaus prit congé, et elle se trouva seule avec le traître. Elle le contempla longuement sans un mot. Plusieurs minutes se passèrent ainsi dans le calme absolu. Quelque fois les mots restaient inutiles pour traduire des sentiments ou des pensées. Les yeux d’Heather parlaient pour elle. La peine. La déception. Le doute. Puis, lentement, elle se leva de la table où elle s’était assise pour se mettre devant lui. Elle effleura doucement sa joue. Il était presque palpable, c’était troublant. Ses doigts le traversaient mais elle sentait comme une résistance.  

- Tu vas rentrer au studio. Passe par la porte de derrière, personne ne te verra.

Il ne pouvait plus rester avec elle, maintenant que tout le monde pouvait le voir. Les gens allaient poser des questions sinon. Elle évitait son regard. Il semblait si malheureux. Comme si c’était lui qui était à plaindre. Elle voulut se mettre en colère, mais elle n’en eut pas la force. Alors, elle se dirigea vers la porte. Elle l’entendit l’appeler : « Heather…je.. »

- Non, tais toi. Je ne veux plus rien entendre. Pas aujourd’hui. Nous parlerons. Mais plus tard.

Sa voix était rauque. De nouveau, elle inspira. Il fallait qu’elle se reprenne. Elle ne devait pas avoir l’air décomposée quand elle reviendrait à la banque de prêt. Elle se noua les cheveux, arrangea ses vêtements. Une fois prête, elle quitta la pièce. Personne ne remarqua son trouble quand elle reprit place au côté de Wendy. Celle ci s’était calmée depuis sa chute. Heureusement pour elle, sinon elle serait morte. La jeune sorcière était dans un tel état d’épuisement émotionnel qu’elle aurait vraiment craqué. Cependant d’apparence rien ne la trahisssait. Distante, froide comme à l’accoutumée. La jeune femme contrôlait ses pensées, elle s’efforçait à songer à autre chose, à chasser la conversation de son cerveau pour se concentrer sur son travail. Quand un lecteur se dirigea vers elle avec une pile de documents, elle arriva même à esquisser un micro sourire et enregistra ses documents. Elle indiqua poliment la date de retour du prêt. Puis elle contempla l’horloge murale. Elle se sentait affreusement seule de nouveau. Sauf que cette fois ci, elle n’avait plus personne. Même Lasher l’avait quittée.
 
TOPIC TERMINE

 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Power is the goal ~ Niklaus Mikaelson ft Heather Whitthall known as Little Death...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Niklaus Mikaelson (Joseph Morgan) PRIS
» Klaus Mikaelson - Vampire originel (libre)
» ♣ Niklaus Mikaelson peint, moi je joue de la musique et voici ce que je fais :
» L'attraction de l'église hantée - Niklaus Mikaelson
» Retrouvailles aux portes de la mort (ft. Niklaus Mikaelson)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bite me or Kill me :: Cimetière :: Archives :: Archive Sujet-