AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bite me or kill me est officiellement ré-ouvert !!! Bienvenue !!! Voté pour le forum ICI =)

Partagez | .
 

 Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Jeu 23 Mai - 15:19


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Le temps était radieux, un soupçon de vent frais caressait la joue de Rebekah. Elle rentrait d’une journée de cours, fatigué par toutes ses heures à travailler. Arrivée devant la porte, le vampire fit un petit sourire en coin. Elle aimait avoir une vie de lycéenne et avait intégré les pompom girl pour prendre la place de capitaine à cette chère Caroline.

Rebekah poussa la porte du manoir des Mikaelson’s et se dirigea vers le salon. Elle adorait l’architecture de sa demeure, spacieuse et toute en hauteur. La jeune femme posa son sac au sol et alla se chercher un verre de bourbon. Visiblement, elle était seule chez elle. C’était presque une habitude, ses frères étaient sans doute entrain de comploter de grand rêve d’avenir. Rebekah s’assit sur le canapé, se laissant tomber sur le dossier. Le vampire se détendait rarement, toujours sur ses gardes. Elle but son bourbon tranquillement, regardant par la fenêtre. Le silence n’était pas son truc, c’était assez pesant. Rebekah fini son verre et se resservit. Elle alluma sa radio et entendit une musique entrainante. La belle blonde se dandina dans tout le salon et montât sur le beau sofa rouge qui se tenait au milieu du salon. La joie l’envahis, elle avait rarement des moments de s’amuser comme les adolescentes normales. Tout en dansant, elle but son verre et le fracassa au sol dans un élan d’euphorie. La chanson prit fin, laissant place à un air triste et mélancolique.

La belle blonde se laissa tomber dans un coin de la maison, essoufflée. Elle avait connu l’amour deux fois dans sa vie. La première fois était un mauvais choix et finit tragiquement. Alexander, à l’onzième siècle en Italie. Rebekah préparait alors sa fête de mariage avec ce dernier quand il l’a poignarda ainsi que toute sa famille. Le beau brun n’avait sans doute jamais entendu parler des hybrides. Klaus, résistant au poignard, le tua avant de me rendre son corps inanimé. C’était l’un des cinq chasseurs et malgré ses actes, la jeune femme eut beaucoup de mal a s’en remettre. Elle l’enterra son corps ainsi que son épée au lieu de la cérémonie, pleurant pendant des jours. Le deuxième était Stefan, un amour moins fort mais important. Son frère l’a dagua sans mal pour la garder a ses cotés. Rebekah ne connaissait que l’amour tragique et déchirant, le laissant de coté après son dernier échec. Quand elle revit Stefan a Mystic Falls, il n’était plus le même. Un agneau militant pour la paix, détestant tout ce qu’il est. Patétique.

Rebekah sortit de ses pensées obscures et se leva. Son moral en avait prit un coup. Elle se dirigea vers le frigo du sous sol, cherchant une poche de sang qu’ils avaient en réserve quand il n’avait pas d’humain à disposition. S’installant à nouveau sur le sofa, elle but par petite gorgée. La belle blonde adorait le sang frais et se rabaissait à une vulgaire poche de sang était une honte. Elle plongea dans ses souvenirs quand la porte d’entrée claqua. Penchant la tête pour voir qui allait traverser le couloir,  elle vit Niklaus. Elle lui sourit, et détourna la tête. Son frère et elle n’était pas du genre à parler de la pluie et du beau temps. Il ne la prenait pas au sérieux et rigolait de sa vie de lycéenne. Klaus était pourtant, pour elle, une de ses raisons de vivre.

L’hybride entra dans le salon, vêtit de noir comme à son habitude, et s’assit sur le petit fauteuil en face du sofa. Tout le mobilier était parfaitement accordé. Rebekah arqua un sourcil, se demandant ce qu’il mijotait encore dans sa tête. Elle prit un ton ironique.

 « Hey Nik’, tu viens parler de ta nouvelle conquête ? La blonde fade et insignifiante que tu n’arrêtes pas de suivre. Caroline Forbes, la biche égarée. Patétique. »

Elle rit, contente de trouver le point faible de son frère. La belle blonde tendit la poche de sang à l’hybride en souriant. Elle fit son sourire de garce et plongea son regard dans le sien.





Dernière édition par Rebekah Mikaelson le Jeu 13 Juin - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Ven 24 Mai - 16:40


Les liens du sang
Klaus & Rebekah






Toute la journée, Klaus l’avait passé dehors à essayer de comprendre l’origine de l’ouverture entre le monde des morts et le leur. Ce nouvel événement dans sa vie à Mystic Fall’s n’était pas à prendre à la légère et il n’était pas franchement rassuré par l’idée que des morts puissent renaître. Bien évidemment, il pensait à ses chers parents qu’il préférait savoir morts que vivants. Affronter Michael a déjà été assez compliqué et lorsqu’ils se sont confrontés à leur mère, Finn a trouvé la mort. Et bien qu’il soit devenu indestructible, il n’était jamais à l’abri d’un dernier tour du destin. C’est pourquoi il devait à tout prix se protéger, lui et sa famille. La méfiance l’habitait en continu et il avait pu apprendre quelques informations au cours de la journée. Il rentrait chez lui car il devait méditer sur beaucoup de choses.
Dernièrement, plusieurs projets l’envahissaient. Celui de quitter Mystic Fall’s le tenaillait depuis plusieurs semaines maintenant, et suite à la soirée qu’il avait passé avec Caroline, sa seule crainte était qu’il doive partir seul. Il ne supportait plus cette ville, ses habitants et leur routine quotidienne. Klaus n’était pas fait pour vivre une vie sage et posée. Il avait besoin d’action et surtout, de se sentir puissant et craint. Au fond de lui, cela provoquait une sorte de jouissance inestimable. Et il était lassé de Mystic Fall’s, des frères Salvatore, des doubles qui surgissaient dans tous les sens, même ceux qu’il pensait mort depuis longtemps… Tout cela avait un goût amer et il ne supportait plus d’être confronté en continu à des personnes sans culture ayant si peu de respect pour eux-mêmes.
Ainsi, il avait besoin de rentrer chez lui, de se poser dans son atelier et de réfléchir à la suite des événements. Comment allait-il convaincre Caroline de le suivre à la Nouvelle Orléans ? Lors de leur dernière soirée, certaines choses lui étaient apparues comme évidentes : Caroline était la seule qu’il convoiterait, car la seule à pouvoir comprendre. En vérité, Caroline était sûrement la seule chose précieuse qui se trouvait à Mystic Fall’s. Et il ne pouvait pas laisser un tel bijou se noircir à cause de la vie à Mystic Fall’s. Non, il allait l’emmener dans un endroit où elle brillerait et où les gens seront aveugles face à elle. Caroline deviendrait sa reine un jour, il ferait tout pour que cela arrive.
Il poussait la porte d’entrée de sa grande demeure tout en réfléchissant à cela, lorsqu’il comprit qu’il n’était pas seul. Rebekah… Il eut un léger sourire et resta dans l’entrée le temps de se dévêtir. Sa très chère soeur s’était parfaitement acclimatée à la vie de Mystic Fall’s et aux dernières nouvelles, elle se rendait au lycée. Il se demandait bien ce à quoi cela lui servait d’entretenir un semblant de vie humaine et n’en voyait pas du tout le but. Sur certains points, il ne comprendrait jamais sa sœur. Elle était faible et remplie de sentiments humains, pleine de regrets qui lui faisaient souvent prendre de mauvaises décisions. Mais c’était sa sœur, et quoiqu’elle fasse, elle était sa famille.
Il entra donc dans le salon, pour la saluer et s’octroyer un petit verre de bourbon. Il lui adressa un sourire en disant doucement ‘Bekah’, avant de se servir son verre. Il reposait tout juste la bouteille à sa place quand elle l’interpella. Il eut un sourire à ses paroles, connaissant très bien sa sœur. Elle avait envie de le provoquer ce soir, tiens donc… Il prit son verre et se tourna vers elle, un sourcil arqué. Puis, sans rien dire pour le moment, alla s’assoir sur son fauteuil préféré, proche de la cheminée centrale. Une fois assis, il posa son regard sur Rebekah, gardant son petit sourire mesquin au coin des lèvres. Il caressa avec son pouce le verre qu’il tenait dans la main. Elle avait dit « fade, insignifiante, pathétique, égarée ». Bien… Il répondit enfin, avec un certain sarcasme
_ C’est une description bien dure pour quelqu’un qui rêve d’être à sa place. J’ignorais que tu rêvais d’être fade, insignifiante, égarée et pathétique… Oh, mais attends ! Tu l’es déjà. N’as-tu pas un cours de pom-pom girl obligatoire à cette heure-ci d’ailleurs ?

Il se moquait d’elle et il le faisait avec un grand sourire, très amusé par les piques de sa sœur. Sa jalousie la rendait par moment plutôt hargneuse, mais cela ne le dérangeait pas vraiment. Il savait que Rebekah aimait le provoquer, et il ne rentrait pas toujours dans son jeu. Mais ce soir, il s’octroierait bien un petit moment familial.





FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Lun 27 Mai - 13:36


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Rebekah arbora son air fier tandis que Klaus lui souriait en coin. Il prit son verre et prit un ton plein de sarcasme avant de lui répondre.

« C’est une description bien dure pour quelqu’un qui rêve d’être à sa place. J’ignorais que tu rêvais d’être fade, insignifiante, égarée et pathétique… Oh, mais attends ! Tu l’es déjà. N’as-tu pas un cours de pom-pom girl obligatoire à cette heure-ci d’ailleurs ? »

La belle blonde le regarda, enchantée qu’il rentre dans son jeu. Klaus n’était pas souvent le grand frère idéal, il n’accordait que peu de moment a la vie de famille. Il venait des fois nous voir quand notre peau était desséchée dans le cercueil familial mais une fois en vie, il mettait des barrières. Malgré cette froideur constante, Rebekah était sa plus fidele alliée. Elle ne supportait pas de voir son frangin tournait au tour d’une femme sans aucune classe qui se refusait a lui, le laissant bruler de désir jusqu'au prochain coup de poignard. L’originel avait eu le temps d’observer Caroline et s’était fait sa propre opinion. La fille du shérif avait soif d’aventure mais se rangeait du coté des gentils. Rebekah se demandait pourquoi Katherine l’avait transformé, c’était un vampire minable. Le simple fait qu’elle plaise a son frère lui donna envie de déglutir.
La jeune femme but une gorgée de son verre, regardant son frère avec pitié. Il avait beau mentir sur ses sentiments naissants pour Caroline, Rebekah voyait la lueur dans ses yeux. L’amour qui le rongeait petit a petit aller surement le mener a sa perte. C’était un vampire sanguinaire qui ne ressentait rien et cette petite garce avait réveillé sa vulnérabilité. Si leurs parents revenaient d’entre les morts et touchaient a ce point sensible, la belle blonde aurait peur de voir son frère se pétrifier ou se donner en martyre a ca place. Apres tout, Nik’ avait changé depuis qu’il la connaissait.

Rebekah lui adressa un sourire, le regard taquin. Elle se redressa sur le canapé pour regarder son frangin dans les yeux.

« Je ne veux ressembler a personne et surtout pas a cette garce qui profite de ses charmes sur toi. Continue comme cela et tu finiras comme Stefan Salvatore, un martyre de l’amour. »

Elle rit a cette pensée. Stefan était devenu tout ce qu’elle détestait dans un couple. Il s’effaçait devant Elena Gilbert et s’imposer chaque jours la souffrance de ne pas se nourrir d’elle. Rebekah reprit la parole sans laisser le temps a Nik’ de lui répondre.

« Ou est donc passé ton envie de conquérir le monde ou de remplacer ta famille par des hybrides, c’était bien plus drole que Klaus le légume. »

La belle blonde reprit une gorgée, pensant a tout ses moments ou Klaus l’avait déçu. C’était un peu sa vengeance, le pousser a admettre son état vulnérable.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Lun 27 Mai - 16:21


Les liens du sang
Klaus & Rebekah






Les relations familiales chez les Mikaelson pouvaient sembler étranges, mais elles tenaient depuis plus de 1000 ans. Y avait-il de l'amour entre eux? Klaus l'ignorait et en doutait franchement. De la loyauté? Cette valeur là avait été ébranlée à maintes reprises, tant par lui que par ses frères et sa soeur. Des regrets? Il y en avait par milliers et tous conduisaient au même constat évident : la famille unie et soudée que tous avaient si souvent prêchés n'existerait réellement jamais. Klaus ne comprendrait jamais ses frères et soeurs, leurs aspirations et leurs rêves. Et il lui semblait qu'eux ne le comprenait pas non plus. Il ne pouvait leur en vouloir, car bien souvent, il avait du mal à se comprendre lui-même. Quoiqu'il en soit, Rebekah était sa soeur et était lié à lui. Il pouvait apprécier par moment sa présence, bien que dernièrement elle ne lui plaisait guère. Rebekah avait toujours été naïve, en proie à des sentiments bienfaisants et bien humains qui le dépassaient totalement. Et elle était capricieuse et garce et même chiante par moment. Au bout de 1000 ans, son tempérament l'exaspérait toujours autant. Mais elle avait un certain mérite malgré tout. Elle subsistait dans cet enfer au milieu d'eux tous. Il n'avait pas été le grand frère le plus attentionné du monde, mais il ne l'avait pas tué. Et rien que pour cela, elle devrait lui être reconnaissante. Mais elle ne l'était pas le moins du monde... "Je ne veux ressembler a personne et surtout pas a cette garce qui profite de ses charmes sur toi. Continue comme cela et tu finiras comme Stefan Salvatore, un martyre de l’amour." Klaus se mit à sourire en entendant cette tirade, plutôt amusé de la comparaison qu'elle faisait. Il avait toujours apprécié Stefan, parce que en un sens, il se voyait en lui. Stefan était tourmenté par sa soif de sang et certains démons le contrôlaient. Il admirait la persévérance dont Stefan faisait preuve pour lutter contre cela. Et déplorait le fait qu'il réduise sa vraie nature d'éventreur à néant. Néanmoins, il n'était pas Stefan et ne rejetait pas sa nature pour paraître meilleur auprès de Caroline. Et Caroline n'était pas Elena car, sans parler de sa beauté authentique et bien supérieure à toute autre, elle n'était pas faible. Et la façon dont elle lui résistait, le prouvait aisément. Il ne put cependant rien ajouter que Rebekah repartait de plus belle. "Ou est donc passé ton envie de conquérir le monde ou de remplacer ta famille par des hybrides, c’était bien plus drole que Klaus le légume.". Il tourna alors son regard vers Rebekah. Elle plaisantait là ou était sérieuse? Son analyse de la situation laissait à désirer...
_ Aux dernières nouvelles, chère Rebekah, Elena a été transformé en vampire, Tyler m'a obligé à tuer la plupart de mes hybrides et je n'ai aucun moyen d'en créer d'autres. Mais je t'assure que si je le pouvais, je serais bien évidemment avec eux. Mais au lieu de cela, j'ai ma charmante soeur pour me tenir compagnie autour d'un verre le soir, quel échec cuisant. Mais soit, je m'en contenterais pour l'instant.

Dit-il avec un sourire narquois, avant de lever son verre vers elle et d'en boire une gorgée. Il se lécha rapidement les lèvres tout en le gardant dans sa main, avant de reprendre
_ Alors, dis moi, as-tu passé une belle journée, Rebekah? Tu n'as pas des devoirs à réviser ou des leçons à rattraper? Et comment fais-tu pour te faire apprécier par les autres ? Je suppose que tu dois utiliser tes atouts féminins, prête à te vendre pour qu'on t'accorde un minimum d'attention... Et ceux qui résistent? Tu ne peux pas les tuer, ta couverture serait ébranlée. Les soumets-tu à ta volonté ou fais-tu de leurs vies un enfer? Comment fait-on pour se mentir autant à soi-même et désirer une vie piètre et banale, Rebekah ... ?

Il la regardait avec un sourire dans les yeux. Il la provoquait lui aussi, jouant sur ses faiblesses. Le désir de vie humaine de sa soeur lui semblait totalement dénué de sens et incompréhensible. C'était pour lui une énième trahison.





FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Jeu 30 Mai - 12:14


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> La belle blonde regardait son frère, une pointe de défit dans son regard. Elle aimait lui tenir tête. Niklaus la regarda à son tour, sans aucune expression.

« Aux dernières nouvelles, chère Rebekah, Elena a été transformé en vampire, Tyler m'a obligé à tuer la plupart de mes hybrides et je n'ai aucun moyen d'en créer d'autres. Mais je t'assure que si je le pouvais, je serais bien évidemment avec eux. Mais au lieu de cela, j'ai ma charmante soeur pour me tenir compagnie autour d'un verre le soir, quel échec cuisant. Mais soit, je m'en contenterais pour l'instant. »

Il adressa un sourire narquois à sa sœur avant de lui lever son verre. Des paroles piquantes qui n’ôtaient en aucun cas la joie de son interlocutrice. Rebekah ne sut pas quoi répondre, elle savait que son frangin tenait à ses hybrides et même si il ne le montrait pas, il était déçu. Klaus reprit la parole.

« Alors, dis moi, as-tu passé une belle journée, Rebekah? Tu n'as pas des devoirs à réviser ou des leçons à rattraper? Et comment fais-tu pour te faire apprécier par les autres ? Je suppose que tu dois utiliser tes atouts féminins, prête à te vendre pour qu'on t'accorde un minimum d'attention... Et ceux qui résistent? Tu ne peux pas les tuer, ta couverture serait ébranlée. Les soumets-tu à ta volonté ou fais-tu de leurs vies un enfer? Comment fait-on pour se mentir autant à soi-même et désirer une vie piètre et banale, Rebekah ... ? »

L’hybride prit un air fier. Il avait touché le point faible de la belle blonde. Elle touchait du doigt son rêve de vivre comme toute adolescente mais sa vraie nature la rattrapait toujours. Rebekah avait beaucoup de mal a se faire des amies. Elle intimidait ses collègues et était souvent insupportable. Son attitude supérieure lui porte souvent préjudice mais avec un peu de volonté, en creusant la personnalité de la belle blonde, on y trouvait une femme sensible et en quête d’une vie meilleure.
Rebekah se leva et alla s’assoir sur l’appuie coude du fauteuil où s’était installé Klaus. Elle arqua un sourcil et le regarda avec insistance.

« Ma journée est bien plus belle quand tu es loin de moi frangin. Ne t’inquiète pas pour mes relations, je suis une belle jeune femme et tout le monde rêverait d’être mon ami. »

Elle lui adressa un sourire de garce, comme a son habitude. Ce mensonge lui rappelait qu’elle avait beaucoup de mal a s’intégrer. Néanmoins, Rebekah était la reine de la manipulation et quelques personnes étaient tombées dans ses filets. Elle avait hypnotisé quelques personnes a son arrivée mais avait vite arrêtée sous la honte. La belle blonde ne comprenait pas vraiment ce que les lycéens trouvaient de si sensationnel chez Caroline. Elle restait sa rivale, son ennemis numéros un. Rebekah prit le menton de son frère entre ses mains et tourna sa tête vers elle.

« Drôle de paroles venant de l’hybride le plus cruel de la terre retrouvant depuis peu une grande part d’humanité. Peut être que je devrais arracher le cœur de Caroline pour que tu vois a quel point tu es pathétique, mon frère. Une petite vengeance pour toutes ses années où tu m’as traîné dans un cercueil. »

La belle blonde ne chercher plus son frère, touché par ses paroles. La haine qu’elle lui vouait pour toutes les trahisons était toujours présente. Pourtant, Rebekah savait qu’elle était incapable de faire du mal à ce dernier.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Dim 2 Juin - 16:30


Les liens du sang
Klaus & Rebekah





Klaus ne passait que très peu de temps avec sa famille. Sûrement car leur entente laissait à désirer et avait été bien trop abîmé au cours de ses dernières longues années. C'est pourquoi il fut particulièrement méchant dans ses paroles envers Rebekah. En même temps, pour lui, c'était légitime de se poser toutes ces questions car... comment fait-on pour re-devenir humain après milles ans passés en vampire? C'était d'ailleurs, totalement ridicule de courir ainsi après ses regrets. Il perçut sans mal avoir touché la corde sensible chez sa soeur et la regarda se lever et venir se poser sur l'accoudoir de son fauteuil. « Ma journée est bien plus belle quand tu es loin de moi frangin. Ne t’inquiète pas pour mes relations, je suis une belle jeune femme et tout le monde rêverait d’être mon ami. » Tout cela ponctué d'un regard de garce... Il leva les yeux au ciel et lui rendit son sourire faux et mesquin, avant de répondre tout simplement " Ce n'est pas pour toi que je m'en fais, Rebekah, plus pour les autres... Mais soit, au moins nous nous accordons sur une chose..." Celle de ne pas se supporter très longtemps. Il fut un temps où pourtant, tous deux s'entendaient bien et Rebekah ne l'embêtait pas autant que maintenant. Sûrement pas crainte, pensa-t-il. Klaus avait du mal avec sa famille, car il considérait que ceux-ci ne le comprenait pas et n'essayaient pas vraiment. Qui plus est, il était différent d'eux. Leur père n'était pas vraiment le même et ces capacités non plus. Cela avait créé un gros gouffre entre lui et ses frères et soeur. Il arrêta automatiquement de réfléchir ou de penser lorsqu'il sentit les doigts de sa soeur effleurer son menton. D'un geste vif, colérique et autoritaire, il repoussa la main de sa soeur qui s'évertuait à vouloir le tenir. Mais Klaus ne supportait pas qu'on le touche de cette façon et il restait l'hybride originel quoiqu'il arrive. Rien qu'avec ce geste, Rebekah venait de se mettre en danger et il vrilla sur elle un regard diabolique tout en écoutant ce qu'elle disait... « Drôle de paroles venant de l’hybride le plus cruel de la terre retrouvant depuis peu une grande part d’humanité. Peut être que je devrais arracher le cœur de Caroline pour que tu vois a quel point tu es pathétique, mon frère. Une petite vengeance pour toutes ses années où tu m’as traîné dans un cercueil. » A peine eut-elle prononcé ces mots, qu'il était devenu hors de contrôle. Elle venait de le menacer, et ce directement. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour qu'il soit debout, la main serrée autour de la gorge de Rebekah qu'il maintenait contre un mur à l'autre bout de la pièce. Une démonstration de force semblait être nécessaire pour le coup. Plongeant son regard sans une once de pitié dans le sien, il demanda sur un ton irrité "Comment oses-tu me menacer de la sorte, petite soeur? Si tu touches un seul cheveux de Caroline, je peux t'assurer que tu y retourneras bien vite dans ton cercueil... Et personne ne t'en sortira car je m'arrangerais pour que plus personne ne te trouve... Menace moi encore une fois Rebekah, je ne donne pas cher de ton éternité..."Il la relâcha et s'écarta de quelques pas. Il ne quitterait pas le salon pour ce soir, sûrement pas. Il était très énervé. Les menaces de sa soeur résonnaient encore dans sa tête alors qu'il la regardait... Croyait-elle vraiment qu'elle pourrait agir de la sorte sans qu'il ne fasse quelque chose ? Elle s'était bien trompée sur son compte si c'était le cas. Car, certes, il était devenu plus paisible dernièrement. Mais il n'avait en rien changé son réel tempérament. Et il était encore et toujours l'hybride.





FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Lun 3 Juin - 12:09


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Rebekah n’eut pas le temps de reprendre une inspiration que son frère la projeta contre le mur. La main de Klaus l’étranglait. En le regardant, elle vit de la haine. La belle blonde l’avait bien cherché, elle voulait voir a quel point son frangin était prés à aller par amour. La réponse à sa question fut un vrai déchirement. La famille n’avait aucune importance pour l’hybride. Ce n’était pas surprenant venant d’un homme qui rêvait de créer sa propre espèce.

"Comment oses-tu me menacer de la sorte, petite soeur? Si tu touches un seul cheveux de Caroline, je peux t'assurer que tu y retourneras bien vite dans ton cercueil... Et personne ne t'en sortira car je m'arrangerais pour que plus personne ne te trouve... Menace moi encore une fois Rebekah, je ne donne pas cher de ton éternité..."

Les mots de Klaus étaient blessants à souhait. Les larmes aux yeux, la jeune femme le regarda s’éloigner de quelques pas. Il venait de choisir son camp, une trahison de plus. La tristesse envahit Rebekah en lui parcourant tout le corps, laissant une sensation de brûlure sur chaque membre. La famille Mikaelson n’était déjà pas très solide mais ce soir la, elle vit ses fondations s’effondrer. La belle blonde croisa les bras, retenant ses larmes. Les yeux brillants, Rebekah arqua un sourcil avant de prendre la parole.

« Alors nous en sommes réduits à ca, cher frère. Je ne suis donc rien n’a tes yeux. Toutes ses années où je t’ai soutenu, aimé et protégé dans l’ombre. J’ai passée ses derniers temps à te pardonner. Tu as tué notre mère et chacun d’entre nous. Jamais, non jamais tu ne t’ais excusé de gâcher notre vie a tour de rôle. Elijah et moi ne cessons pas de s’occuper de ta petite personne. »

Rebekah sentit une larme couler sur sa joue et l’essuya furtivement. Son frère l’avait déçu comme jamais au part avant. Elle était a bout de force, fatigué de veiller sur quelqu’un qui ne mérite aucune attention. La belle blonde s’avança vers Klaus, assez prés pour sentir son souffle court et reprit la parole après un moment de silence. Visiblement, Klaus n’avait rien à répondre.

« Tu sais quoi Niklaus Mikaelson ? Aujourd’hui, tu as gagné. Je ne me soucierais plus de toi, débrouille toi. Je ne suis plus ta sœur mais une vague connaissance. Profite de l’illusion que Caroline te donne, elle ne sera jamais tienne. »

La jeune femme adressa un regard noir à son frangin. La haine et la tristesse avaient eut raison d’elle. Rebekah se détourna de son frère et alla dans la cuisine. Elle garda son air fier et détachée malgré les larmes qu’elle n’arrivait pas à retenir. La belle blonde arriva dans la cuisine et se servit un verre de rhum avant de le boire cul sec et de jeter le verre contre le mur. Le bruit du choc raisonna dans toute la maison.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Lun 3 Juin - 16:20


Les liens du sang
Klaus & Rebekah





Rebekah l'avait si facilement et rapidement mis en colère qu'il était autant énervé contre lui-même que contre elle. Elle ne se rendait pas compte de ce que c'était d'être lui. D'être constamment sur le qui vive, de ne jamais s'autoriser de pause, de craindre constamment qu'on ne s'en prenne à lui, à sa famille ou désormais, à Caroline. En voyant son regard embué de larmes, alors qu'il s'était éloigné - plus pour éviter de la blesser réellement et reprendre une certaine maîtrise de lui - il se sentit complètement désespéré. Décidément, ils avaient beau avoir un peu du même sang, ils ne se comprenaient pas du tout. Il gardait son regard sur elle, surveillant chacun de ses gestes, automatisme de défense. Il la regarda croiser les bras, retenir ses larmes pour lâcher encore un peu de venin... En ça, sa soeur était admirable tout de même! On pouvait aisément voir qu'elle n'avait pas été élevée avec douceur... « Alors nous en sommes réduits à ca, cher frère. Je ne suis donc rien n’a tes yeux. Toutes ses années où je t’ai soutenu, aimé et protégé dans l’ombre. J’ai passée ses derniers temps à te pardonner. Tu as tué notre mère et chacun d’entre nous. Jamais, non jamais tu ne t’ais excusé de gâcher notre vie a tour de rôle. Elijah et moi ne cessons pas de s’occuper de ta petite personne. » ... Il l'avait laissé parler, sans l'interrompre, abasourdi des absurdités qu'elle pouvait déclarer... Il n'avait pas le même point de vue sur la façon dont s'était réellement passées les choses. S'il n'avait pas été là, s'il n'avait pas bâti un empire autour de leur nom de famille, s'il n'avait pas été aussi cruel, violent et rude, aucun d'entre eux ne seraient encore là. Mais il était définitivement le seul à s'en rendre compte... Il n'attendait plus depuis longtemps la reconnaissance de ses frères et soeur, il avait tiré un trait dessus. Mais à chaque fois, il regrettait amèrement leur façon de voir et de le considérer comme un monstre. Au final, c'était eux qui le blessaient le plus, car ils étaient censés le connaître, mais il n'en était rien. Et aucun n'était vraiment intéressé par son cas, non... Mais ils savaient tous très bien se servir de son nom et clamer haut et fort qu'ils appartenaient à la même lignée que la sienne. Relations opportunistes? Il n'en était pas réellement sûr, car au fond il y avait aussi une part de sentiments, ou d'habitudes, ou de mythes qui les liaient tous... Cela faisait un moment qu'il avait cessé de croire à un futur familial heureux pour eux... Et il était désolé qu'ils y croient encore après tout.« Tu sais quoi Niklaus Mikaelson ? Aujourd’hui, tu as gagné. Je ne me soucierais plus de toi, débrouille toi. Je ne suis plus ta sœur mais une vague connaissance. Profite de l’illusion que Caroline te donne, elle ne sera jamais tienne. » Elle reprit la parole et il releva la tête, ne s'étant pas senti impressionné par sa proximité soudaine, au contraire, il plongea son regard dans le sien. Ses paroles glissaient sur lui et ne pouvaient l'atteindre d'aucune façon. Il avait la sensation d'avoir perdu sa soeur depuis très longtemps. Il la regarda pleurer et s'enfoncer dans les mensonges dans lesquels elle semblait si bien se complaire. Elle gardait son air fier et lui jeta un regard plein de haine et il la regarda s'éloigner en souriant. Quel caractère! Il secoua la tête en entendant le verre se briser dans la cuisine. Cela ressemblait tellement à une scène de ménage, que s'en était risible. Il se tordit la bouche quelques secondes, avant de laisser s'échapper « J'ignorais que tu serais autant jalouse, Bekah. Crier et me menacer encore, c'était prévisible... Mais la vaisselle, je ne m'y attendais pas! » Oh il savait qu'elle l'entendait ! Si elle n'avait pas voulu l'entendre, elle serait vraiment partie. Mais il n'en était rien. Au final, il se demandait s'il ne faisait pas tout simplement face à une énorme crise de jalousie.





FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Mar 4 Juin - 14:16


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Klaus restait neutre, insensible a déroulement de cette rupture fraternel. Rebekah avait pourtant était claire. Il ne faisait plus partie de sa vie. Il n’avait plus aucune emprise sur la belle blonde. L’hybride l’avait blessé au plus haut point. C’était lui qui l’avait séparé de Stefan pour rester en famille et les choses avaient visiblement changé. Rebekah entendit son frère marmonner au salon.

« J'ignorais que tu serais autant jalouse, Bekah. Crier et me menacer encore, c'était prévisible... Mais la vaisselle, je ne m'y attendais pas! »

Ces mots ne calmèrent par la jeune femme qui boulonnait de colère. Apres quelques instants, elle regagna le salon. La belle blonde s’adossa au cadre de la porte et sourit. Elle était sur le point de révéler une horrible erreur de sa part qui l’arrangeait bien finalement. Rebekah passa devant Niklaus et se dirigea vers le tableau qui cachait un coffre. Elle l’ouvrit et regarda Klaus avec haine.

« J’ai donné les pieux de chêne blanc à un charmant jeune homme, il est venu pour venger sa femme. Tu connais un certain Jacob ou une certaine Olive ? »

Rebekah fit un sourire de garce. Le jeune chasseur fut la promesse de ne pas toucher a elle et ses deux frères tant qu’ils ne tuent pas. Par contre, sa haine pour Klaus le rongeait depuis tellement d’année qu’une chasse à l’homme était ouverte. La belle blonde reprit la parole avant que Klaus ne répond.

« C’est un chasseur, un chasseur redouté par beaucoup de vampire. J’espère qu’il ne te loupera pas. Même si je sais qu’il me tuera un jour ou l’autre. Tu seras le premier et personne ne sera la pour te retirer le pieux. »

Rebekah croisa les bras, toujours souriante. Elle était fière de son coup. Niklaus ne pouvait plus la tuer et il allait gouter au confort des cercueils. La belle blonde avait lancé une bombe dans la conversassions et le silence devenait pesant. Elle referma le coffre pour garder les souvenirs qu’il refermait.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Jeu 6 Juin - 9:47


Les liens du sang
Klaus & Rebekah





Klaus s'était assis au final dans un fauteuil, avec son verre de whisky à la main. Il ne prenait du whisky qu'occasionnellement et que des bouteilles très chères. Il ne supportait pas qu'on pense que Caroline soit sa faiblesse. D'un, car d'une façon elle l'était bien évidemment. Et deux, car sa soeur se permettait d'être clairement odieuse et semblait n'avoir aucune limite. Il n'en revenait pas qu'elle soit jalouse de la sorte. En même temps, elle avait tout à envier à Caroline effectivement : la beauté, la grâce, l'élégance, l'intelligence... Et encore tout un tas de petites choses dont Rebekah n'était pas dotée... ce n'était pas vraiment sa faute à lui si sa soeur n'avait jamais réellement accepté ce qu'elle était. Mais il n'allait pas s'y attarder. Il n'était pas Elijah, le sentimental c'était pour son frère et gérer les humeurs de sa soeur aussi. Il n'avait ni le temps de se consacrer à Rebekah, ni l'envie. Quand elle revint dans le salon comme une bourrasque, il la suivit des yeux mais les plissa en la voyant se saisir du fameux coffre... Qu'avait-elle donc fait ? « J’ai donné les pieux de chêne blanc à un charmant jeune homme, il est venu pour venger sa femme. Tu connais un certain Jacob ou une certaine Olive ? »... Le coffre était vide et Rebekah se ridiculisait face à lui sans même s'en rendre compte. Les prénoms qu'elle venait de lui indiquer lui disait vaguement quelque chose... En même temps, il avait croisé tellement de créatures surnaturelles en mille ans. « C’est un chasseur, un chasseur redouté par beaucoup de vampire. J’espère qu’il ne te loupera pas. Même si je sais qu’il me tuera un jour ou l’autre. Tu seras le premier et personne ne sera la pour te retirer le pieux. » Klaus regarda pendant quelques secondes ailleurs, pour ne pas se jeter sur Rebekah tout de suite pour sortir les boyaux de son ventre et les accrocher au lustre de la pièce... Il balança son verre dans la cheminée qui s'enflamma un peu plus à cause de l'alcool et il se leva, menaçant... Son visage affichait clairement celui de l'hybride, mais l’imbécillité de sa soeur lui donnait réellement des envies de meurtre... Il s'était levé et marchait lentement vers elle, mâchoire serrée, son visage était tiraillé par des milliers de rictus alors qu'il regardait sa soeur... Il murmura la première phrase avant de lui cracher au visage en hurlant
_ Et tu donnes des leçons ensuite aux autres sur la trahison, Rebekah... ? TU ES STUPIDE!!! Complètement stupide, bête et naïve !!! Tu mets toute notre famille en danger pourquoi? Car tu as dû rester dans un cercueil pendant quelques temps pour t'éviter que tu te fasses tuer ? Pendant des années, j'ai veillé sur toi chère soeur, j'ai veillé à ce que tu vives et je t'ai mise dans ce cercueil car à l'évidence, dès que tu n'es plus dedans, tu fais n'importe quoi!!! Tes envies d'humanité te rendent idiote! Ta façon désespérée de vouloir régler les choses ne ressemblent à rien! Tu veux la guerre contre moi ? Tu veux VRAIMENT la guerre contre moi ? Car tu crois pouvoir arriver à quelque chose alors que PERSONNE n'y arrivera JAMAIS !!! JE SUIS L'HYBRIDE ORIGINEL, idiote! Et maintenant, en plus des fantômes et de Sylas, je vais devoir m'occuper de ta connerie. Je ne veux plus te voir, Rebekah. Prie pour qu'Elijah rentre vite, car je t'assure que tu vas avoir envie de partir d'ici peu... Tu n'es pas digne d'être ma soeur, tu ne l'as jamais été et tu n'as cessé de me décevoir au long des années. Tu ne mérites pas mon attention, ni mon respect, ni même tous ce que j'ai fait pour que tu sois encore là. Tu n'es qu'une idiote pour laquelle j'ai gaspillé mon temps. Et tu vas souffrir comme une idiote en perdant tout ce qui t'es cher, sois sûre de ça...

Il s'était dangereusement rapproché de Rebekah et son attitude menaçante ne s'était pas estompé. Il regardait sa soeur avec des yeux plein de haine, car c'était tout ce qu'il ressentait pour elle à cet instant précis. La famille... Il n'y croyait plus depuis longtemps, mais la rupture officielle avec Rebekah se faisait ce soir. Elle avait décidé d'être contre lui, elle en paierait le prix. Il lui arracha le coffre des mains et le balança à nouveau dans le feu. Un chasseur était désormais armé des pieux de chène blanc, et son meurtre était commandité par sa propre soeur. Merveilleux! La situation n'aurait pas pu être pire. Et sa soeur était là, ne comprenant pas son propre geste... Au fond il se demandait si elle avait juste les capacités pour comprendre le monde dans lequel ils vivaient. Mais 1000 ans ne suffisent pas chez Rebekah. En 1000 ans, elle n'avait rien appris et était restée aussi bête que lorsqu'elle n'était qu'humaine. C'était un boulet accroché à lui pour des raisons familiales qui n'avaient plus lieu d'être. Et il ferait mieux de s'en débarrasser une fois pour toute. Malheureusement et d'un côté, tant mieux pour elle, elle venait d'offrir le seul moyen de se faire tuer à un chasseur. Quelle manque cruel de discernement!!! Il se tourna vers le salon et d'un grand coup de poing, fracassa la table de leur salon. Il en retira unn bout de bois qu'il planta en moins de 3secondes dans le coeur de sa soeur. Alors qu'il le lui enfonçait tout doucement, il la regarda et plongeant son regard dans le sien, il déclara
_ Je te pourchasserais, je ne te laisserais aucun répit, je serais l'ombre que tu fuiras toujours, tu n'auras jamais de repos, tu auras peur, toujours et un jour, Rebekah... Tu seras entre mes mains et je ne te montrerais AUCUNE pitié. Aucune.

Il la relâcha et la laissa tomber au sol, avec un peu de sang qui tâchait son t-shirt au niveau du ventre. Il lui brisa la nuque de rage et sortit de la pièce. Il avait besoin de sa calmer et il n'y arriverait pas en restant ici. Il lui fallait de l'air, il lui fallait du sang, il fallait qu'il aille chasser. et tout de suite. Il ne regarda même pas sa soeur une dernière fois, il n'en avait rien à faire. Qu'elle pourrisse, qu'elle vive, qu'elle meurt. Peu importe, elle n'était plus liée à lui à présent. Il n'assurait plus sa protection et l'écartait désormais de leur famille pour de vrai. A vrai dire, ils n'avaient jamais été une vraie famille alors... Rien ne changerait plus ou moins.

[T'as de la chance, je suis restée gentille Wink ]




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Jeu 6 Juin - 11:47


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Rebekah n’avait pas idée de ce qui l’attendait. Klaus jeta son verre violement dans le feu, ravivant la flamme qui dansait à présent. Il s’approcha de sa sœur, lentement, les traits du visage fermé. La belle blonde avait perdue de sa confiance en elle en voyant Nik dans un tel état. Il s’approcha avant d’hurler de plus en plus au fils de son discourt.

- Et tu donnes des leçons ensuite aux autres sur la trahison, Rebekah... ? TU ES STUPIDE!!! Complètement stupide, bête et naïve !!! Tu mets toute notre famille en danger pourquoi? Car tu as dû rester dans un cercueil pendant quelques temps pour t'éviter que tu te fasses tuer ? Pendant des années, j'ai veillé sur toi chère soeur, j'ai veillé à ce que tu vives et je t'ai mise dans ce cercueil car à l'évidence, dès que tu n'es plus dedans, tu fais n'importe quoi!!! Tes envies d'humanité te rendent idiote! Ta façon désespérée de vouloir régler les choses ne ressemblent à rien! Tu veux la guerre contre moi ? Tu veux VRAIMENT la guerre contre moi ? Car tu crois pouvoir arriver à quelque chose alors que PERSONNE n'y arrivera JAMAIS !!! JE SUIS L'HYBRIDE ORIGINEL, idiote! Et maintenant, en plus des fantômes et de Sylas, je vais devoir m'occuper de ta connerie. Je ne veux plus te voir, Rebekah. Prie pour qu'Elijah rentre vite, car je t'assure que tu vas avoir envie de partir d'ici peu... Tu n'es pas digne d'être ma soeur, tu ne l'as jamais été et tu n'as cessé de me décevoir au long des années. Tu ne mérites pas mon attention, ni mon respect, ni même tous ce que j'ai fait pour que tu sois encore là. Tu n'es qu'une idiote pour laquelle j'ai gaspillé mon temps. Et tu vas souffrir comme une idiote en perdant tout ce qui t'es cher, sois sûre de ça...


Rebekah, dont le teint avait viré au blanc, eut les larmes aux yeux à nouveau. Klaus ne comprenait visiblement pas le geste de détresse qu’elle lui envoyait. Elle n’eut pas le temps de se justifier que son frangin s’attaqua à la table du salon. En quelques secondes, Rebekah se retrouvait avec un pieu en bois dans le cœur, enfoncé lentement par son propre frère. Il la regardait avec haine et lui adressa une dernière phrase.

- Je te pourchasserais, je ne te laisserais aucun répit, je serais l'ombre que tu fuiras toujours, tu n'auras jamais de repos, tu auras peur, toujours et un jour, Rebekah... Tu seras entre mes mains et je ne te montrerais AUCUNE pitié. Aucune.

Klaus la relâcha brusquement, la laissant tomber au sol avant de lui tordre la nuque.
Rebekah se réveilla une heure plus tard, hurlant de douleur. Elle ne savait pas ce qui était le pire, le mal physique ou morale. Son frère n’avait jamais réfléchis aux conséquences de son manque d’amour pour elle. La belle blonde se leva difficilement. Les larmes ruisselant sur ses joues, elle alla s’allonger sur le canapé. Le choc lui avait visiblement remit les idées en place. Rebekah n’avait pas eut la meilleure stratégie pour souder la famille. Elijah lui manquait, sa sagesse l’aurait surement arrêté avant. La naïveté de la jeune femme l’amenait souvent à sa perte. La jeune femme resta immobile pendant des heures, pleurant ses souvenirs quand la porte claqua. Elle tourna la tête et vit son frère, toujours furieux. Klaus s’avanca vers elle, le regard plein de méprit. Rebekah sécha ses larmes et se redressa. L’hybride allait ouvrir sa bouche pour la meurtrir avec ses mots mais la belle blonde le devança.

- Klaus, tu ne comprendras donc jamais. Tu restes aveuglé, tu me fais du mal mais tu ne peux t’en prendre qu’à toi. Tu m’as laissé de coté, seule et vulnérable pour aller te ranger aux cotés de Caroline. Et tu attends quoi de moi ? Que je te regarde t’éloigner de moi ? Je ne peux pas. Tu es mon frère et je préfère avoir donné les pieux que de te le planté moi-même comme tu l’as fait pour moi, il y a 90 ans de ca. J’en suis incapable de toute façon. Je vais te faire l’honneur de me tuer à nouveau, mais ne me réveille plus. J’ai était naïve comme a mon habitude, mais la jalousie est un vilain défaut que tu as provoqué toi-même.

Rebekah fondit en larme. Elle se leva du canapé et fit un dessin sur le mur a l’aide du peau de peinture qui se trouvait au salon. Klaus ne bougeait pas, surement perplexe et plein de haine.
La belle blonde fit un signe a son frère pour qu’il la rejoigne près du mur.

- J’ai laissé les pieux dans cet entrepôt. Porte 256. Jacob ne les prendra que demain midi.

Rebekah savait que son frère n’hésiterai pas a la daguer quand il aurait récupéré les pieux. Elle était naïve mais pas stupide. La belle blonde alla se servir un verre de congniac et se laissa tomber au sol. Leurs liens n’avait plus lieu d’être, comme il l’avait très bien dit, elle n’était plus sa sœur. Il la chassera si elle tentait de quitter la ville. La jeune femme décida d’attendre sa sentence, ici, assise au sol dans la cuisine. Sa vie humaine était un echec et sa famille ne lui trouvait pas d’utilité. Elle fit un bref sourire en repensant a toutes ses années passées avec Klaus et soupira.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Sam 8 Juin - 20:32


Les liens du sang
Klaus & Rebekah





Ce fut après une rapide, mais efficace, chasse qu'il rentrait chez lui. Sa soif de sang comblée, il avait pu reprendre son calme en apparence. Mais il était agacé au plus haut point et il ne fallait que très peu de choses pour qu'il s'énerve à nouveau. Il en avait réellement marre de devoir se coltiner sa famille, c'était tellement plus simple quand ils dormaient tous. Ils ne faisaient pas tout foirer ainsi. Il ne savait pas combien de temps il tiendrait avec eux dans les parages. Elijah n'était même pas là, mais seule Rebekah lui donnait envie de déserter la ville. Ses agissements puérils l'irritaient et ses stratégies pour se faire apprécier lui étaient insupportables. Il n'en revenait pas qu'elle en soit arrivée à ce stade. Était-ce toutes ces années enfermée dans un cercueil qui l'avait rendu aussi pathétique? Il voyait bien qu'elle détestait ce qu'elle était, qu'elle aimerait être humaine et ça le désolait... Soit elle était suicidaire, soit elle se faisait tuer à cause de son caractère insupportable. Comment garder une famille en vie quand ils font tout pour se faire tuer? Faire confiance à un chasseur!!! Qui a une idée pareille? Il la tuera en premier, sans état d'âme, sitôt qu'il en aura l'occasion. Oui, c'était réellement plus simple lorsqu'il n'avait qu'à traîner les cercueils de ville en ville. Il rentra chez lui, toujours un peu furieux et claqua la porte. Alors qu'il enlevait sa veste, il vit Rebekah, allongée sur le canapé, en train de pleurer et de l'énerver encore plus. Il avait espéré ne pas la croiser en rentrant à vrai dire, car à peine le regard posé sur elle, il sentait la fureur l'envahir. D'autant plus qu'elle se levait, et s'apprêtait à lui faire un discours. Il retint ses mots dans sa bouche et écouta, en croisant les bras ce qu'elle avait à lui dire. Il plissa les yeux en l'écoutant attentivement. Elle était jalouse de Caroline, oui il l'avait comprit. Mais elle ne pouvait pas se vanter de lui faire ressentir les mêmes choses. Il savait que sa soeur avait de l'amour pour lui, il ne le comprenait juste pas. Elle avait une drôle de manière de le montrer à l'évidence, car leurs dernières rencontres étaient plutôt sanglantes. Il la vit se lever et commencer à dessiner quelque chose à même le mur. Les mots qu'elles prononça par la suite l'arrêtèrent un instant. Il resta figé, puis fronça les sourcils et posa un regard dur sur elle. Il passa rapidement sa langue sur ses lèvres et se décida à avancer vers elle. Lentement, il posa son regard sur les blessures qui avaient déjà cicatrisés sur sa peau, puis sur son cou et sa jugulaire et enfin il fixa ses prunelles. "Pour ça, tu seras épargnée. Et tu n'as pas à être jalouse Rebekah, je l'ai déjà choisie" Il parlait bien évidemment de Caroline et faisait référence à sa prétendue 'jalousie' évoquée par elle-même. Cela n'avait tout simplement pas lieu d'être. Rebekah n'y était pour rien s'il avait croisé la route de Caroline et s'il en était tombé amoureux. Elle serait juste obligée de l'accepter, c'était tout. Et si elle ne le pouvait pas, alors elle ne pouvait pas s'attendre à une once de pitié ou compassion de sa part. Il se détourna ensuite rapidement d'elle et se rappela. Entrepôt, porte 256. Autant règler ça de suite et mettre en sécurité sa famille, à nouveau. Il ne comptait plus le nombre de fois où ils leur avaient sauvés la peau à tous et ces ignorants ne le voyaient même pas... Klaus était en colère aujourd'hui.






FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Lun 10 Juin - 12:43


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Rebekah se sentait faible. Le méprit dans le regard de son frère lui validé l’idée que dans une heure, elle allait retrouver sa place dans son cercueil. Elle avait néanmoins réussis à faire ressentir un sentiment de Klaus à son égard. La jeune femme se sentait tellement seule à Mystic falls. Son frangin ne lui avait jamais prêté d’attention depuis son retour à la vie. Il se lécha rapidement les lèvres et plongea ses yeux dans ceux de sa sœur avant de lui adresser quelques mots.

"Pour ça, tu seras épargnée. Et tu n'as pas à être jalouse Rebekah, je l'ai déjà choisie"

Klaus tourna le dos a son interlocutrice avant de quitter la villa. Rebekah, quant à elle, resta assise au sol. Elle savait que Klaus allait chercher les pieux afin que la famille Mikaelson soit a nouveau en sécurité. La belle blonde s’en voulait mais ne pouvait pas expliquer ce geste. C’était un acte de désespoir. Jacob l’avait convaincu et manipulé. Rebekah pensa soudainement aux représailles de se dernier a la vue du local vide. Elle s’était mit dans de sale histoire et serait seule pour en sortir. Son frère avait choisi son camp et ne ferait pas demi-tour.

Rebekah attendit le retour de Niklaus, fébrile. Malgré ses paroles, elle doutait toujours de son espérance de vie. Même si cette conversassions avait eu une fin positive, elle n’en avait pas fini avec lui. Il avait choisi Caroline, certes, mais la belle blonde ne le comprenait pas. Dans l’attente de son frere, elle prit une douche et se mit de nouveau habille pour remplacer son haut troué par le pieu en bois. Une habitude assez gênante chez les Mikaelson. Vêtu d’un jeans slim noir et d’un marcel assorti, la jeune femme alla s’assoir au salon avec une nouvelle poche de sans pour prendre des forces.

La belle blonde entendit la porte claquer à nouveau. Elle prit une grande inspiration pour se donner du courage et vit Klaus se dirigeait vers le salon. Il avait l’air plus détendu mais les traits de son visage étaient encore marqués par la colère. L’hybride ouvrit le coffre et remit les pieux a leurs places avant de lancer un regard noir a sa sœur. Avec un peu d’hésitation, Rebekah se leva et s’approcha de lui avec beaucoup plus d’assurance qu’il y a quelques heures, un bout de table dans le cœur. La belle blonde n’avait pas l’intention d’énerver son frère. Elle prit une voix sérieuse mais très douce et baissa les yeux.

- Je suis désolée Niklaus. Merci de les avoir récupérés.

La jeune femme plongea les yeux dans les siens avec un regard plein de sincérité. Elle savait que ses prochains mots allaient creuser encore plus le débat qui avait menée cette simple discutions a un combat familiale mais elle s’assura d’y mettre un peu de tact et de délicatesse. Klaus n’avait pas dit un mot et se tenait en face d’elle.

- Je ne veux pas que notre famille soit brisée pour des histoires de cœurs. Tu ne peux pas choisir entre elle et moi.. Je suis ta sœur et elle est l’objet de ton amour. Deux choses indispensables dans ton équilibre. Je ne te demande pas de choisir mais juste de différencier tes sentiments pour nous trouver une place à toutes les deux. Tu comprends ?

Rebekah lui fit un sourire avant de déposer sa main sur le bras de son interlocuteur. Elle aimait son frère plus que tout et ne supporterait pas de le voir la détester pour l’éternité comme l’avait fait son père. Niklaus et elle était le duo parfait. Piquant mais aimant, violant mais toujours réparateur. A eux deux, ils pouvaient facilement faire trembler le monde entier.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Mer 12 Juin - 12:17

undefined a écrit:

Les liens du sang
Klaus & Rebekah





Klaus était parti furieux de chez lui pour la seconde fois de la journée. Et même si cette fois-ci il était plus confiant et moins en colère que précédemment, il en voulait encore à Rebekah. A vrai dire, il lui en voulait depuis longtemps. Depuis le jour où elle avait choisi Stefan et ses sentiments, plutôt que leur fraternité et leur fuite... Elle avait choisi la mort et ce jour là, il l'avait dagué pour éviter que Mikael ne la tue. Car même si Mikael avait plus marqué sa menace sur lui, il était conscient que le père des Originels avait tourné le dos à sa famille depuis longtemps. Ce fut le premier mauvais choix de Rebekah. Sa faiblesse, son envie de se faire aimer, apprécier... Rebekah demandait tellement d'attention et ne supportait pas la solitude. Lui, avait fini par s'y adapter et n'arrivait plus vraiment à entrer en intéraction avec les gens autrement qu'avec l'hybride. Le Klaus qu'il avait pu être un jour, était enterré et définitivement mort. Il le savait et il pensait que sa famille aussi. Voilà pourquoi, il ne comprenait pas l'entêtement de Rebekah. Elle était partagée entre la haine et l'amour qu'elle lui portait et il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir là dessus. Il aurait juste aimé qu'elle puisse le comprendre, mais cela demanderait bien trop de temps. Temps qu'il ne pouvait pas lui accorder. Ainsi, il essuyait ses affronts sans y porter un réel intérêt... Sauf bien évidemment lorsqu'elle commettait l'irréparable, comme elle l'avait fait plus tôt dans l'après-midi en confiant le sort de toute leur famille dans les mains d'un chasseur rancunier. Et il règlait alors le problème. Sa méthode n'était sûrement pas la meilleure, il était violent et le savait. Mais il avait forgé une belle réputation ainsi et il était toujours étonné que certaines personnes ne se méfient pas de lui. Il avait dagué chacun de ses frères et soeur et tué leur mère, c'était un vrai monstre et il n'éprouvait aucune culpabilité pour ces actes là. Car si sa famille était encore vivante à l'heure actuelle, c'était uniquement grâce à lui. Grâce à sa méchanceté, sa violence, sa rage et sa volonté d'être invincible. Ce n'était pas pour des faits 'gentils' qu'il était reconnu, mais bien pour la terreur qu'il inspirait. Et d'après lui, il n'y avait qu'un seul moyen pour soumettre le monde surnaturel : la force. L'amour et les bons sentiments détériorent les gens, les rendant faibles, atteignables... Il veillait à ce que celà ne lui arrive pas. Alors, certes, depuis que Caroline était entrée dans sa vie, il s'était peut-être adouci. Mais ce n'était qu'un leurre et si Caroline était capable d'accepter ce côté violent et sadique, il sera sûrement le plus heureux des hommes. Mais pour le moment, ce n'était pas le cas et il n'avait pas l'intention de la forcer à le suivre. Elle avait un choix à faire, il attendrait qu'elle le fasse. Il arrivait tout juste à l'entrepot et défonça la porte 256 à mains nues, avant de se saisir des pieux qui trônaient en plein centre de la pièce. Il les compta, s'assura qu'ils soient bien tous là et repartit, les bras chargés des seuls armes efficaces contre lui et sa famille. Il ne mit pas longtemps à revenir chez lui... Il claqua la porte, à nouveau, mais avec moins de force. Le trajet l'avait légèrement calmé, mais en revoyant sa soeur dans le salon, allongée sur le canapé, il sentit l'énervement le gagner de nouveau. Il avait espèré ne pas la revoir en vérité. Mais puisqu'elle était là... Je suis désolée Niklaus. Merci de les avoir récupérés
Il la vit venir vers lui, avec beaucoup d'audace et aucune crainte, alors qu'il replaçait soigneusement chaque pieu à sa place. Il l'écouta s'excuser et ne la regarda pas, refermant le coffre une fois tous ses petits pieux bien rangés. Et enfin, il se tourna vers elle et posa son regard dans le sien. Il lui semblait qu'elle avait encore des choses à lui et elle enchaîna donc directement. Je ne veux pas que notre famille soit brisée pour des histoires de cœurs. Tu ne peux pas choisir entre elle et moi.. Je suis ta sœur et elle est l’objet de ton amour. Deux choses indispensables dans ton équilibre. Je ne te demande pas de choisir mais juste de différencier tes sentiments pour nous trouver une place à toutes les deux. Tu comprends ? 
Il la fixait alors qu'elle en revenait encore une fois à Caroline. Décidémment, elle avait du mal à accepter son bonheur à lui. Il faut dire que après tout ce qu'il avait commis comme acte monstrueux, c'était assez déroutant de l'imaginer aimé d'une personne. Si Caroline l'aimait, ce dont il doutait toujours un peu. Klaus n'avait pas prononcé un mot, ni bougé de place. Lentement, il revint à lui et soupira un peu, avant de regarder sa soeur. "Tu te trompes, Bekah. Caroline n'est en rien la raison pour laquelle notre famille est brisée et elle n'est pas non plus un obstacle pour toi. Je n'ai pas de choix à faire entre vous deux et je n'en aurais jamais. Je sais que tu souffres car je suis distant avec toi, Bekah. Mais il y a deux heures, tu me condamnais à mort avec toute notre famille en filant les pieux à un chasseur. Comment veux-tu que je puisse te faire confiance? Je ne vais pas t'apprendre qui je suis, Bekah, je crois que tu le sais très bien. Je n'ai jamais été le frère compréhensif, patient ou celui à qui tu raconteras tes peines de coeur. Mais j'ai été celui qui t'a sauvé en te mettant dans ce cercueil. Je t'ai dagué et je l'assume car je l'ai fait pour ta sécurité. Et tu ne cesses de tout faire pour mourir. Je ne peux pas continuer à te sauver si tu ne le veux pas, Bekah et ce choix là, tu l'as faite toute seule." Klaus lui en voulait. Car ses envies d'humanité la poussaient à faire des énormes bêtises qui entraineraient tôt ou tard sa mort... Il avait parlé avec sincérité en observant sa soeur. Il ne la détestait pas, et se rappelait avoir passé de très bons moments avec elle. Mais depuis le jour où il l'avait dagué, les choses avaient changés entre eux. Elle n'avait pas compris son geste, et il saisissait aussi que ce n'était pas facile à accepter. Mais tuer sa soeur, n'avait jamais été son intention et ne le serait jamais.




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   Jeu 13 Juin - 13:26


Les liens du sang
NIKLAUS & REBEKAH MIKAELSON




> Rebekah regardait son frère avec une moue triste. A vrais dire, cette journée l’avait épuisé. Rire, mourir, pleuré et convaincre en quelques heures n’étaient pas de tout repos. Elle avait beau être un vampire originel, la fatigue n’était pas un luxe mais une contrainte. Si elle le pouvait, la belle blonde ne dormirait jamais et passerait jour et nuit à faire la fête ou autres activités d’adolescente normale. Niklaus fit un petit soupire avant de lui répondre.

"Tu te trompes, Bekah. Caroline n'est en rien la raison pour laquelle notre famille est brisée et elle n'est pas non plus un obstacle pour toi. Je n'ai pas de choix à faire entre vous deux et je n'en aurais jamais. Je sais que tu souffres car je suis distant avec toi, Bekah. Mais il y a deux heures, tu me condamnais à mort avec toute notre famille en filant les pieux à un chasseur. Comment veux-tu que je puisse te faire confiance? Je ne vais pas t'apprendre qui je suis, Bekah, je crois que tu le sais très bien. Je n'ai jamais été le frère compréhensif, patient ou celui à qui tu raconteras tes peines de coeur. Mais j'ai été celui qui t'a sauvé en te mettant dans ce cercueil. Je t'ai dagué et je l'assume car je l'ai fait pour ta sécurité. Et tu ne cesses de tout faire pour mourir. Je ne peux pas continuer à te sauver si tu ne le veux pas, Bekah et ce choix là, tu l'as faite toute seule."

Klaus n’avait pas tord. Il n’avait jamais était un soutient pour la belle blonde. Certes, ils avaient passé de nombreuse année ensemble mais a chaque fois qu’elle trouvait une attache dans une ville, ils devaient fuir a cause de Mickael. Rebekah se mordit la lèvre en repensant au danger qu’elle a fait courir a sa famille et regretta. Elle les avait sauvés à quelques jours près d’une mort certaine en dévoilant l’endroit à Niklaus. Le mal était fait. La belle blonde fit une moue triste et regarda son frère.

Tu sais, Nik’. Je n’ai jamais voulu vous faire du mal. Je n’en serais même pas capable d’ailleurs. J’aimerais tellement revivre nos années folles,  loin de tous ses soucis modernes mais sans notre père sur le dos. Maintenant qu’Elijah est de retour a Mystic falls, je te promet de ne plus m’occuper de tes problèmes de cœur. J’espère juste que tu me pardonneras un  jour comme j’ai put le faire pour toi grand frère.

Rebekah caressa la joue de Klaus furtivement. Il détestait ca. Elle n’avait pas pu s’en empêcher. Les moments émouvants dans la famille Mikaelson étaient rares et pouvaient se compter sur les doigts de la main. L’originel adressa un sourire a son frère avant de se diriger vers la sortie du salon. Avant de passer la porte, elle se retourna et lui adressa quelques mots avec une voix douce et calme.

Bonne nuit Klaus. Demain est un nouveau jour.

Elle s’éloigna en silence. A vrais dire, la belle blonde n’attendait plus que le lendemain soit meilleure. Chaque années étaient de pire en pire et quand on est en vie depuis milles ans, on peut dire qu’on vie un vrais cauchemar éveillé. C’était surement cette tristesse intérieure qui lui donnait envie d’être humaine et de mourir de vieillesse avec son mari dans une petite maison de retraite en Floride. Rebekah passa la porte et alla se coucher pleine d’angoisse.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les liens du sang [ PV NIKLAUS MIKAELSON ] { TERMINE }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) Katie McGrath ✣ les liens du sang sont parfois les plus forts [LIBRE]
» Niklaus Mikaelson (Joseph Morgan) PRIS
» (m) Les liens du sang sont les plus fort - Lien famillial
» Niklaus Mikaelson - Feat. Joseph Morgan
» [TERMINE] Le temps n'efface pas les liens du sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bite me or Kill me :: Cimetière :: Archives :: Archive Sujet-