AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bite me or kill me est officiellement ré-ouvert !!! Bienvenue !!! Voté pour le forum ICI =)

Partagez | .
 

 Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Lun 18 Mar - 22:59

  • - Edward, garez-vous ici, se sera suffisant je marcherais après …

    Le chauffeur de mon Audi haut de gamme s’arrêta non loin de la place et descendit pour m’ouvrir la portière. Je m’extirpais de l’habitacle avec une grâce sans nom dont j’avais hérité avec mon hybridation. Moitié loup, moitié vampire, voilà ce que j’étais et je devais me comporter comme une simple humaine. Je savais mon créateur, mon ennemi juré, ici dans la ville et j’espérais fortement qu’il ne m’appelle jamais pour assouvir certains de ses noirs dessins. Je détestais devoir paraître ce que je n’étais pas mais avec les années, le temps, j’étais devenue une experte. Ce jour-là, j’avais coiffé mes cheveux violets en une tresse couronne et avait maquillé mes yeux bleus de mascara noir et d’un trait de de liner très seventies. Je portais un chemisier transparent noir à col opaque qui laissait entrevoir la dentelle noire de mes sous vêtement. J’avais assorti à mon haut un slim noir en cuir et une veste de costume de la même couleur. Perchée sur mes talons hauts chanel et mes lunettes noires sur le nez j’avançais vers la place bondée. C’était plutôt rare de la voir dans de pareilles conditions mais le temps superbe devait certainement y jouer.

    Après avoir fait quelques courses à la librairie du coin puis dans un petit magasin de vêtement, voilà que je m’étais attablée à la terrasse d’un petit café. Le journal grand ouvert devant moi, je lisais la rubrique « faits divers ». Évidemment, comme je m’y attendais, on y parlait de la disparition d’illustre inconnus partis dans la forêt. Intérieurement je ricanais, si seulement ces pauvres gens pouvaient savoir les dangers qu’ils encouraient à chaque coin de rue. Délaissant un peu mon journal, je levais les yeux sur les passants, tous étaient des proies potentielles à mes yeux, tous sans aucun doutes possible. Mais je ne chassais que rarement près de Mystic Falls, je préférais ne pas éveiller l’attention de ces foutus Salvatore ou pire encore, de Klaus : mon créateur et mon pire ennemi à la fois. Je secouais la tête doucement pour revenir à mes moutons et cesser de tergiverser pour d’obscures raisons. Décidant que j’en avais assez d’être là, je me levais avec autant de délicatesse dont j’étais capable pour ne pas paraitre anormale et déposais, après avoir un peu fouillé dans ma pochette de velours noir, un billet sur la table et partis sans demander mon reste. Marchant, droite comme un i, je ne regardais personne et encore moins devant moi. C’est donc par mégarde que je percutais un humain d’une beauté incroyable, du moins à mon humble avis, et terriblement appétissant de par son odeur. Je restais muettes à le repousser des mains. Ne sachant quelle posture choisir ou même quoi dire, je décidais de me redresser, d’arborer mon masque de reine des glaces habituel.

    - Veuillez m’excuser monsieur.


    Ne lui laissant pas le choix, ni le droit de réponse, je fis volte-face et partais en sens opposé afin d’éviter tout affrontement avec cet homme. Cela faisait quelques jours que je n’avais pas manger ou bu quelque chose d’humain et j’avais peur de ne pas savoir me contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Lun 18 Mar - 23:51





«Alice & Neal»

« Quand le surnaturel s’immisce dans votre vie»


J'avais quitté New York pour Mystic Fall une petite ville calme et sans embrouille pour le moment, New York me manquait et Peter aussi mais j'avais besoin de prendre un peu de recul avec la mort de Kate, je ne savais pas encore qui avais fait exploser l'avion où elle était dedans et où je devais la rejoindre, j'aurais pu mourir moi aussi mais je suis la à pleurer la mort de Kate même si je ne le montre pas vraiment.

Mon passer de meilleurs faussaires et voleur était derrière moi, j'avais été arrêter par Peter Burke et j'avais passé plus de 4 ans derrière les barots pour m'échapper 2 mois avant ma sortie pour retrouver Kate qui m'avait dit quelle me quittais, je ne voulais pas y croire et j'avais raison, elle avait été enlever exprès pour que je leur dise ou était la boîte à musique que j'avais volée enfin bref maintenant elle est mort et je préfère ne pas y repenser
J'avais acheté une villa, j'avais les moyens maintenant même si le travaille au FBI ne rapportait pas beaucoup, il me restait de l'argent des oeuvres que j'avais volé et que le FBI n'avait pas pu me saisir

Ce matin en me réveillent, j'avais pris une bonne douche pendant au moi plus d'une demi-heure pour me relaxer et m'étais habillé d'un costume d'une grande marque hors de prix.
J'avais une chemise blanche, une veste et une cravate noire, mes chaussures et mon pantalon était assorti eux aussi avec ma veste et ma cravate, j'aime m'habiller bien et j'adore aussi le bon vin.
Je mais ma main dans mes cheveux presque secs pour les placer comme il faut.

Aujourd'hui j'avais décidé de faire un tour sur la place de Mystic falls pour aller prendre un verre ou faire je ne sais quoi, je ne connais pas encore bien cette ville donc j'allais un peu la visiter.
Je marchais dans la rue il fait un beau ciel bleu, je regardais un moment autre part et comment par hasard à ce moment la je percute une personne.

-Veuillez m’excuser monsieur.

Je la regardais, elle avait un style particulier mais qui lui allait vraiment très bien, elle avait un très beau visage aussi, je n'avais pas eu le temps de parler quel se retourne pour s'en aller, elle marchait avec grâce ce qui me fit décrocher un sourire.
Je la suivis et lui pris le bras.

-Excusez-moi mademoiselle c'est moi qui ne regardais pas ou j'allais je ne vous ai pas fait mal au moins?

Elle était partie tellement vite, pourquoi ? Je ne sais pas.


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Mar 19 Mar - 23:12

  • J’avais faim dans tous les sens du terme. Le sang et la chair humaine était un des mets que j’adorais le plus dans ce bas monde. Il faisait jour, il y avait du monde, je ne pouvais me le permettre. Je ne pouvais assouvir cette envie carnassière qui, doucement, venait caresser les sens aiguisés de mon esprit. Je marchais à grand pas , fière et arrogante, dédaignant chaque passant qui osait dardé un regard sur ma sombre personne. Il fallait que j’aille loin, que je m’éloigne. Pas maintenant, ce n’était pas le bon moment. Mais ma fuite me fut arrachée lorsque sa main embrassa le creux de mon coude et m’arrêta net. Je sais que si j’avais voulu j’aurais pu ne pas le laisser m’arrêter mais le secret, que je cachais depuis plus de 150 ans, ne devait pas, ne pouvait, être révélé au grand jour. Dans mon brusque arrêt la chaine à laquelle pendait mon alliance et ma bague fiançailles sortit de dessous mon chemisier et vint se nicher tout contre mon cœur. Je me retournais vers le bellâtre qui ne me laissa rien dire.

    « Excusez-moi mademoiselle, c'est moi qui ne regardais pas où j'allais. Je ne vous ai pas fait mal au moins ?
    -Mal ? Vous êtes incapable de me faire du mal …


    J’avais craché ces mots avec arrogance et une froideur glacée. Je savais que j’étais une chose particulière et que souvent les gens ne comprenaient pas forcément ce que je voulais dire. Je plantais mon regard d’acier dans le sien et mon expression se durcit comme le prévenir qu’il ne valait pas mieux qu’il tente quoi que ce soit.

    -Soyez rassuré, vous ne m’avais en aucunes manières fait mal ….


    Dieu que sa gorge me tentait en cet instant. Je voyais bien sa carotide battre juste là, sous cette peau si fine, si appétissante. Heureusement que mes yeux étaient cachés car, s’en doutes, devaient ils être enflammés par la douce envie qui me submerger. Ce n’était pas la première fois que j’avais envie de céder à une pulsion de ce type en plein milieu de la journée et que j’arrivais par un moyen détourné à la tenir à portée mais là, l’homme sans nom qui me faisait face, était décidément trop appétissant. Une vraie lutte contre moi-même somme. Mon visage se durcissait au fur et à mesure que le temps s’égrainait. Mon souffle devenait imperceptiblement plus rapide, au rythme du tambour qu’était mon cœur. Mon corps tout entier se tendait sans qu’il ne puisse réellement le voir. Le soleil tapait contre ma peau avec une douceur incomparable et réveillait tous les capteurs de mes yeux bleus. Tous mes sens étaient aux aguets, me permettant d’être prête à toute possibilité d’attaque. Il fallait que je me reprenne et c’est alors qu’une odeur connue vint chatouiller mes capteurs olfactifs : Edward était à mes côtés. Je ne comprenais pas comment cet humain, dont la famille avait été décimée par un vampire sous ses yeux, pouvait m’être aussi loyal. Le surnaturel ne l’effrayait pas et ma qualité d’hybride le fascinait au possible. Il savait reconnaitre les signes discrets de mon corps et les moments où il fallait intervenir. Il me connaissait à la perfection, mon mariage, ma famille éradiquée, ma meute dissolue, la perte de mon fils et la peine que m’infligeait tout ceci. Mais il connaissait aussi la haine que je vouais à mon créateur et à ses autres fidèles. Doucement, il pressa sa main sur mon épaule d’apparence frêle puis eut un mouvement de recul lorsque je me tournais vers lui. Sa présence m’apaisait, il était le seul pour qui je ne nourrissais aucune envie de massacre ou de meurtre contrairement aux nombreuses bonnes qui avaient finis dans mon assiette plus qu’autre chose.

    -Tout va bien Madame Weil ? Cet homme vous importune ?
    -Non Edward, tout va bien. Il s’inquiétait seulement du la possibilité dérisoire qu’il puisse me faire mal … Ne vous inquiétez pas, vous savez …
    -Bien madame, si vous avez besoin, vous savez que je ne suis pas loin.

    Il m’adressa un sourire charmant mais polie. C’était un bel homme à la trentaine passée, grand, élancé, cheveux châtains et toujours bien habiller. Je lui rendis un sourire le plus humain possible et après un hochement de tête, il décampa en direction d’une petite boutique où il surveillait mes possibles incartades. Je retrouvais enfin un peu de contrôle sur moi-même et me tournais à nouveau vers le bellâtre. Tous savaient que j’étais l’Hermite mégalo & riche qui habitait dans la forêt, perdue au milieu des bois. Comme tous ceux qui s’intéressaient un minimum aux affaires savaient que j’étais la grande patronne de W&A Lawyer Enterprise basée à Seattle. Retirant mes lunettes, je plantais mes yeux azurs dans ceux du jeune homme et attendis, patiente, une quelconque réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Mer 20 Mar - 17:47





«Alice & Neal»

« Quand le surnaturel s’immisce dans votre vie»


Je remis mes mains dans les poches de mon pantalon et lui adresse un sourire.

-Mal ? Vous êtes incapable de me faire du mal …

Je ne peux pas lui faire de mal mais que voulait telle dire par là .
Elle parlait avec une voix glaciale, ce qui était très étrange, elle cache quelque chose, j'en suis sur !

-Soyez rassuré, vous ne m’avais en aucunes manières fait mal ….

Je lui adresse un autre sourire avant de répondre.

-Temps mieux alors !

J'avais envie d'en savoir plus sur elle et comme je venais d'emménager ici il fallait que je connaisse un peu plus de monde.
Je lui tends ma main.

-Enchanter de vous connaitre mademoiselle, je me présente je m'appelle Neal Caffrey, à qui ai-je l'honneur ?

Je la regardais, elle avait des lunettes et j'avais du mal à voir ce beau visage qui se cachait derrière.
Par ma plus grande joie elle les avait enlevés et je pouvais enfin voir ce beau visage qui se cachait, elle avait des yeux d'une couleur magnifique, elle plonge ces yeux dans les miens et pendant un moment plus aucun mot ne sortait de nos bouches.


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Mer 20 Mar - 23:08

  • « Tant mieux alors … »

    Mon sourcil s’arqua immédiatement lorsque ces quelques mots atterrirent dans mes oreilles. J’avais tout à coup une envie de rire quasi irrésistible mais seul un sourire, très léger, naquit sur mes lèvres. Tout doucement je le regardais me tendre une main virile avec beaucoup d’aplomb. Juchée sur les hauts talons, je dardais un regard presque noir sur cette main qui ne tremblait pas. Puis je relevais les yeux vers le jeune homme … Je le détaillais quelques instants. Ses cheveux coiffé-négligé, ses yeux d’un bleu gris , ce visage masculin à la mâchoire carrée … en somme un très bel homme. Avec une douceur infinie, afin de ne pas lui briser les os, j’enroulais mes doigts autour des siens avec tout le naturel humain dont il m’était possible de faire preuve.

    « -Enchanter de vous connaitre mademoiselle, je me présente je m'appelle Neal Caffrey, à qui ai-je l'honneur ?
    -Madame, je vous prie. Je suis veuve. Je me nomme Alice Judicaëlle Nausicaa Weil, mais Madame Alice Weil sera suffisant. C’est à moi que revient tout ce ravissement. »


    J’étais guindée en sa présence. Il ne me laissait pas assez indifférente pour pouvoir me permettre d’être totalement moi-même. Je continuais de m’immiscer dans son regard mais la réaction habituelle des gens lorsque je faisais ça ne vint pas avec lui. D’habitude, les hommes, mais aussi les femmes, baissaient les yeux mais il ne le fit pas. Cela me décontenança quelques secondes puis je détournais, moi, le regard. Des gens nous regardaient et cela commença à me hérisser le poil. J’abhorrais être le centre d’attentions curieuses et malvenues de la part de ces humains qui, à mon avis, étaient trop curieux et pas assez peureux à mon goût. Certains, devaient certainement se demander qui j’étais et qui était cet homme qui me faisait face ? D’autres devaient se demander pourquoi moi, l’habitante du N°50 qui ne sortait jamais, faisait là à converser avec un parfait inconnu ? Ah ! Qu’est-ce que j’en avais à faire de toute façon, il restait de la nourriture à mes yeux. Je secouais doucement la tête tandis qu’un sourire naquit de nouveau sur mes fines lèvres. Je reportais mes pensées et mon regard sur Le dit Neal Caffrey.


    « Je pense que nous devrions soit allé boire un café, soit nous séparer ... Il semble que nous soyons au cœur de quelques regards indiscrets. »

    J’avais parlé avec un peu de douceur et moins d’animosité mais je restais sur mes gardes. Mes envies meurtrières n’étaient jamais bien loin de mon esprit. Elles restaient souvent tapies dans un coin, dans l’ombre, à attendre patiemment le moment opportun pour venir se frotter à ma conscience. Je souris doucement et tandis une main ouverte vers le petit café auquel je m’étais attablée un peu plus tôt.

    « Vous m’avez l’air nouveau ici … Allons boire quelques choses, je vous l’offre. »

    Olà, qu’est-ce qu’il me prenait tout à coup ? D’ordinaire, si associable, voilà que je me risquais, à mes risques et périls, à inviter un humain à prendre une boisson chaude en ma compagnie. Certes, il est vrai que l’ennuie commençait à se faire sentir, mais de là à passer du temps avec un humain… Je soupirais imperceptiblement face à cette prise de conscience. Peut-être que cela me changerait de mes habitudes de solitaire et je n’avais pas envie de rentrer au Manoir tout de suite. De plus, je savais Edward non loin de là qui interviendrait si j’allais trop loin. Neal me donnait faim, il fallait que je m’occupe mais son personnage déconcertant m’intéressait. Doucement, je pivotais pour faire face au café tout en remettant mes lunettes sur le bout de mon nez … Puis je tendis la main pour réitérer ma proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Jeu 21 Mar - 17:46





«Alice & Neal»

« Quand le surnaturel s’immisce dans votre vie»

-Madame, je vous prie. Je suis veuve. Je me nomme Alice Judicaëlle Nausicaa Weil, mais Madame Alice Weil sera suffisant. C’est à moi que revient tout ce ravissement.

Je souris, Je regardais autour de nous et je voyais beaucoup de personnes nous regarder, pourquoi autant de personnes ont les yeux braquer sur nous ?
Ils n'ont jamais vu deux personnes se rencontrer .
Ou alors c'est à cause du style un peu particulier d'Alice ou peut-être qu'ils ne l'ont jamais vue tout comme moi d'ailleurs.
Elle m'a regardé droit dans les yeux pendant un long moment et a baisser le regard juste après.

-Je pense que nous devrions soit allé boire un café, soit nous séparer ... Il semble que nous soyons au cœur de quelques regards indiscrets.

Je regardais encore une fois autour de moi avant de replonger mon regard dans ces magnifiques yeux azure.

-Et bien c'est comme vous voulez M.Weil ! Je fis un léger sourire en coin.

Elle avait parlé moins froidement que tout ta leur, elle me montre avec sa main un petit café.

-Vous m’avez l’air nouveau ici … Allons boire quelques choses, je vous l’offre.

Je me dirige vers celui-ci et lui prend la chaise pour la reculer pour pouvoir qu'Alice s'assoie, se quel fait.
Je pris place juste à coter.

-Oui je viens d'arriver il y a deux jours même pas et vous ça fait combien de temps que vous êtes ici ?

J'avais vraiment envie d'en savoir plus sur cette jeune femme très séduisante et mystérieuse

(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Ven 22 Mar - 12:04

  • Le voilà qui passe devant moi pour se diriger vers le petit café. Son odeur est alléchante, tellement alléchante que je ne me fis pas plus priée pour le suivre. Je lui emboitais le pas avec nonchalance mais en gardant la classe que depuis cent cinquante ans je m’évertuais à afficher. Le trajet était court mais les gens me regardaient avec insouciance. Parmi eux, j’étais sûre qu’il y avait des loups , comme moi, des vampires , comme moi , de simples humains et d’autres créatures que je n’avais certainement pas eu encore l’occasion de rencontrer. Neal recula une chaine d’une table qui se trouvait en terrasse où je m’assis avec élégance. Je le regardais faire de même, non loin de moi. Il avait quelque chose de spécial pour un humain. Certes il me donnait une faim irrésistible mais d’un autre côté son charisme m’énervait à tel point qu’il finissait par m’intéressait. Qui es-tu petit homme ?

    « -Oui je viens d'arriver. Il y a deux jours, même pas. Et vous ça fait combien de temps que vous êtes ici ? »


    Je me laissais distraire par la petite brise fraiche qui venait caressait ma peau et par les rayons du soleil qui me réchauffaient avec tendresse. Je n’avais qu’à peine prêté l’oreille à ses dires mais doucement je reportais mon attention sur lui. Depuis combien de temps j’étais ici ? Tout dépendait du point de vue … Une éternité pour un simple mortel, peu de temps pour un vieux vampire. 150 ans quoi. Du moins, depuis ma naissance, 172 ans mais bon je préférais compter à partir de cette foutue journée où j’ai fini veuve, orpheline et hybridée. Un air sombre passa dans mes yeux et sur mon visage à l’idée que je lui devais une réponse.

    « Certainement trop longtemps. »

    Voilà une réponse qui, certes, ne le satisferait pas totalement mais qui préservait un peu plus mon secret. Après tout, je ne pouvais décemment lui dire que j’étais une immortelle mangeant des hommes et des femmes, oui pas d’enfants ils n’étaient pas assez vigoureux pour moi. Je me devais d’être quelque peu secrète sur quelques pans de ma vie. Doucement, une nouvelle odeur vint me chatouillé le nerf olfactif. Je ne détournais pas la tête de Neal et laissa s’exprimmé la serveuse pour qu’elle puisse prendre nos commande. Si ça n’avait tenu qu’à moi je lui aurais demandé un bon vieux verre de son sang à même son cou mais je me contentais de lui demander un thé Lady Grey. Lorsqu’elle eut fini, elle s’échappa pour je ne savais quelle raison avec une furtivité surprenante. Cela me tira d’ailleurs un joli sourire amusé. C’était certainement dû à Neal ou à ma présence et mon style si particulier. Mais bon, au fond, je m’en fichais éperdument.

    « Vous vivez seul ici ? Pas d’enfant, de femme ou même de petit copain ? Pardon, veuillez m’excuser. Je suis plutôt curieuse et cela fait longtemps que je ne suis pas sortie me balader en ville et que je n’ai pas discuté de tout et de rien avec quelqu’un. »

    C’était avec un ton des plus décontractés que j’avais posé ces questions plus qu’embarrassante pour un inconnu. Mais le silence n’avait que trop duré et je recommençais à m’ennuyer. Or m’ennuyer était synonyme de retour à mes instincts animaliers ou plus précisément à la chasse. Oh oui, qu’est-ce que j’aimerais chassé une délicieuse petite jeunette au cou tendre et pouvoir y planter mes dents avec avidité pour lui retirer son si précieux liquide de vie. Mes yeux, cachés derrière leurs lunettes, avaient déviés sur la gorge parfaite de l’humain qui me faisait face et mon esprit se concentra sur les imperceptibles sursauts de sa peau au-dessus de sa jugulaire. Cependant, je fus vite sortie de mes pensées par le retour de la jeune serveuse. Elle déposa nos boissons devant nous et sans attendre, avec une vitesse plutôt hallucinante pour la fausse humaine que j’étais, je lui tendis un billet de vingt dollars et lui de garder la monnaie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Mer 27 Mar - 15:28





«Alice & Neal»

« Quand le surnaturel s’immisce dans votre vie»

La serveuse était arrivé à côté de nous pour nous demander ce que nous allions prendre, je pris un café et Alice un thé Lady Grey.

Vous vivez seul ici ? Pas d’enfant, de femme ou même de petit copain ? Pardon, veuillez m’excuser. Je suis plutôt curieuse et cela fait longtemps que je ne suis pas sortie me balader en ville et que je n’ai pas discuté de tout et de rien avec quelqu’un.

Je lui adresse un sourire en coin avant de répondre.

-Je n'ai jamais eut d'enfant et je n'ai jamais été marier en revanche j'ai eu une petite amie qui est morte devant mes yeux, ne vous excusez pas ce n'est pas grave !

La serveuse était revenue et nous avions posé nos boissons en face de nous, Alice avait sorti son argent à une rapidité folle et avait dit de garder la monnaie, je lui adresse un signe de la tête pour la remercier et pris une gorger de mon café avant de reprendre notre conversation.

-Et vous alors, vous m'avez dit que vous étiez veuve, vous avez des enfants ?

Alice avait quelque chose de particulier, elle avait un style bien à elle, elle marchait avec une telle grâce que les hommes son obliger de se retourner sur son passage, mais quelque chose dans son visage m'avaient interpellé quand je lui avais demandé si elle avait des enfants, son visage s'était refroidie, à mon avis j'avais touché à une corde sensible et si elle ne veut pas en parler vos mieux ne pas insister sinon on risquerait de marcher sur un chemin miner.



(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Mer 27 Mar - 23:05

  • -Je n'ai jamais eu d'enfant et je n'ai jamais été marié en revanche j'ai eu une petite amie qui est morte devant mes yeux, ne vous excusez pas ce n'est pas grave !

    Lui aussi souffrait certainement de la perte de sa compagne. Pour la première fois depuis cent cinquante années maintenant je sentais monté en moi un sentiment que je pensais à jamais évanouis : la compassion. Je savais à quel point cela pour être douloureux de perdre la personne, l’unique être qui peuplait notre monde, que l’on aimait. J’avais moi-même vécu ça et aujourd’hui encore je souffrais de cette perte. Mon mariage avait été arrangé mais j’avais aimé mon mari qui m’avait aimé en retour et m’avait donné un enfant parfait. J’avais profité de mon bonheur fugace et aujourd’hui je me rendais compte d’à quel point je m’étais refermée sur moi-même, me transformant au fil du temps en reine des glaces aux sentiments aseptiques. Mes yeux avaient déviés derrière les verres fumés de mes lunettes vers un point lointain derrière le bellâtre au cœur palpitant.

    -Et vous alors, vous m'avez dit que vous étiez veuve, vous avez des enfants ?

    Sa voix qui prononçait ces mots me ramena sur terre comme un boulet de canon. Je tombais de si haut, revenant de si loin, que j’en ressentis de la douleur. Mon cœur qui, pendant si longtemps, avait été bâillonné s’était décidé à avoir un soubresaut douloureux, à ressentir de nouveau quelque chose. Cet élan me frigorifia. Je détestais ce genre de chose. Je fuyais les émotions et les sentiments comme une personne saine fuit la maladie. Le sentiment était ma gangrène, ma peste, mon choléra, le cancer de ma conscience. Mon visage se ferma aussi violemment que mon esprit rejeta tous les souvenirs de mon fils souriant, riant, courant … vivant. Mon regard s’assombrit. Mes lèvres se pincèrent avec délicatesse. La froideur et la colère glaciale émanaient de moi comme une onde de choc, si violemment que je vis les traits du bellâtre se décomposer sous mes yeux. Je me savais fatalement belle quand je me mettais en colère, encore plus gracieuse et magnétique qu’à la normale. J’avais hérité ça de ma mère et ma condition d’hybride avait accentué ce trait. Je vis un jeune homme louper sa bouche de la cuillère de crème glacée qui s’étala sur sa joue parce que ce pauvre fou avait eu le malheur de me jeter un coup d’œil. J’étais déstabilisante pour les hommes et j’en jouais… mais pas en ce moment. Non, en cet instant, j’avais envie d’arracher les entrailles de mon créateur. J’avais envie de le tailler en pièce, d’en faire du hachis si menu que ça ressemblerait plus à de la soupe qu’à du pâté. Je portais doucement une main à mes lunettes et les retirais avec délicatesse laissant apparaitre mes iris. Je posais mes lunettes sur la table et portait mon autre main à mes yeux. Je passais mes doigts délicatement sur mes paupières comme si j’essuyais des larmes invisibles. Je gardais mes yeux clos quelques secondes, qui durent lui paraitre une éternité. Lorsque je rouvris mes yeux, la colère, la haine, le désespoir, la tristesse … tout avait disparu, laissant un masque vierge d’émotion. Froid. Il était rare que je perde pied à un tel point mais je pouvais me félicité d’une chose, l’humain était encore vivant. Tous ceux autour de moi étaient encore vivants. J’inspirais doucement et reportais mon attention sur le beau brun.

    -J’ai eu un fils. Je suis veuve et mère d’un enfant parti trop tôt. Ma famille a été décimée sous mes yeux. Je n’ai … je n’ai rien pu faire… Croyez-moi Mr Caffrey, je comprends toute la douleur que vous devez ressentir quant à la perte de votre bien-aimée. Je … Pardonnez-moi.

    Joignant le geste à la parole, je me levais dans un mélange d’adresse, de délicatesse et de grâce. Je remis mes lunettes noires sur le bout de mon nez et tournais les talons. Il fallait que je fuis. Cet homme, en plus d’être apetissant à mourir, commençait à faire remonter en moi la part d’humanité que j’avais mis si longtemps à enterrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Jeu 28 Mar - 0:00





«Alice & Neal»

« Quand le surnaturel s’immisce dans votre vie»

Cette question était une question que je n'aurais pas dû poser, rien que de voir ce beau visage se décomposer à ce point voulais tout dire, J'avais moi aussi perdu Kate mon seul et véritable amoure et j'avais l'impression que tout était de ma faute, je l'avais entraîné dans toute mes magouilles et voila ou ça la emmener direction le cimetière, j'avais tellement souffert de sa mort et maintenant même si je pensais toujours à elle, j'avais fait mon deuil.
Il fallait que je reface ma vie et continue d'avancer.
Je la regardais, elle avait posé c'est lunette sur la table et laisse son beau visage au rayon du soleil, mais je la voyais elle pleurait à cause moi et je ne pouvais rien n'y faire.
Quelle que seconde après son visage avais complètement changé d’expression, il était redevenue froid.

-J’ai eu un fils. Je suis veuve et mère d’un enfant parti trop tôt. Ma famille a été décimée sous mes yeux. Je n’ai … je n’ai rien pu faire… Croyez-moi Mr Caffrey, je comprends toute la douleur que vous devez ressentir quant à la perte de votre bien-aimée. Je … Pardonnez-moi.

Elle se lève et commence à partir, je ne voulais pas qu'elle parte et je voulais encore moins la quitter dans de telle circonstance, je le lève à mon tour et lui prend le bras pour quelle se retourne vers moi.

-S'il vous plaît ne part pas, je suis désolé d'avoir posé cette question et d'avoir remonté des souvenir aussi horrible pour vous, pardonnée moi M. Weil !

Je ne savais pas comment elle allait réagir.

(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Ven 29 Mar - 0:21

  • -S'il vous plaît ne partez pas… Je suis désolé d'avoir posé cette question et d'avoir fait remonter des souvenirs aussi horribles pour vous. Pardonnez-moi Mme Weil !

    Il s’était levé avec une telle hâte et avait agrippé mon bras tout aussi vite. Il semblait pris de court par ma réaction, ma fuite. Je ne le regardais pas, toujours tournée vers la direction opposée, prête à prendre mes jambes à mon cou. Mais pourtant je restais là. J’avais écouté sa supplique. Et là, j’appréciais le contacte de sa peau sur la mienne, cette chaleur qui irradiait de ce corps plein de vie. Je n’avais plus envie de lui sauter au cou, de planter mes dents dans sa chair. Non, je n’avais plus envie de ça, j’avais envie de le laisser vivre, de lui épargner des souffrances que j’adorais pourtant. Depuis combien de temps ne m’avait-on pas touché de cette façon-là ? Certainement trop longtemps. Doucement je laissais mes yeux glissé vers la main virile qui me retenait par le poignet. Je ne savais trop comment réagir et je savais qu’il avait dû remarquer que peu de chaleur émanait de ma peau. Doucement je décidais de me tourner vers lui et de lui faire face.

    -Ce… Ce n’est pas de votre faute.

    Je me sentais faible en cet instant. Si faible que je ne savais même pas comment réagir à tout ce qui se passait autour de moi. Je ne trouvais ni la bonne façon de me comporter, ni les bons mots à prononcer. Je me retrouvais pour la première fois depuis ce qui me semblait une éternité dans l’incapacité d’avoir le recul nécessaire pour ne pas flancher. Si, quelques minutes avant j’avais perdus mes instincts prédateurs, maintenant ce n’était plus le cas .Plus le contacte de nos peaux durait, plus mes muscles se raidissaient. La froideur, que d’habitude j’affichais, avait laissé place à une toute autre émotion qui ne signifiait une impression de sécurité. Bien au contraire. Je crispais les mâchoires tout en essayant de contrôler la pulsion qui lentement mais surement envahissait mes veines. Jusque-là j’avais réussi plutôt bien à contrôler ma faim latente mais le souvenir de la perte de ma famille l’avait réveillé d’une façon tout autre. J’étais comme une somnambule sur un filin d’acier. Je jouais à l’équilibriste entre ma raison qui me disait de rester calme et l’animal qui se cachait en moi qui, lui, me disait d’attaquer. Je regardais son cou avec insistance mais il ne pouvait que sentir mon regard sur lui car il restait caché derrière mes verres fumés. Sans m’en rendre compte je m’étais totalement tournée vers lui et lui faisais face de toute ma hauteur. Tout mon corps avait pris une félinité dangereuse. Tous mes muscles étaient parés à une attaque possible. Tous les signes étaient là. Je n’entendais plus rien d’autre que son souffle au rythme régulier de son cœur. Je ne voyais plus rien sauf sa jugulaire tressautant sous la peau fine de son cou. Il n’avait jamais été aussi en danger qu’en cet instant. Mais le bon dieu était de son côté quand je sentis derrière mois la présence protectrice de mon chauffeur. Edward était là et posait une main impérieuse sur mon épaule. Neal quant à lui m’avait lâché. Je devais être effrayante en cet instant. La reine des glaces s’était animée et s’était transformée en une sublime mais dangereuse créature.

    -Vous devriez peut être rentré Alice. Cela fait longtemps que vous n’étiez pas sortie et peut être vaut-il mieux abréger vos souffrances. Mme Nichols doit déjà avoir préparé le repas du souper.
    -C’est une … une baisse de vi-gi-lan-ce … ce…
    -Alice Judicaëlle Nausicaa Weil, pas ici. Ce n’est pas le bon endroit Madame.


    Derrière mes lunettes, mes yeux s’étaient agrandis sous l’effet de l’adrénaline qui se déversait dans mes veines. Neal ne devait rien comprendre à la situation. Après tout il n’était ici que depuis deux jours et ne devait certainement pas connaître tous les aspects de cette petite ville, ni les êtres dangereux qui la peuplait. Le temps s’égrainait avec une lenteur aguicheuse et la pulsion de mort que je nourrissais à l’encontre du beau brun aux yeux devenait douloureuse. Je ne pouvais me résoudre à le laisser là et fuir parce que j’étais faible, parce que j’avais faim. Non d’un chien, je ne m’étais pas rendue compte d’à quel point j’avais faim de sang humain. Mme Nichols avait réussi à me dégoter des sachets de dons de sang mais je n’arrivais pas à savoir quand est-ce que cela été. Il allait falloir que je chasse dans les plus brefs délais. La main de mon chauffeur se fit plus dure sur mon épaule, du moins pour un humain ça ferait presque mal, pour moi cela ressemblait plus à une caresse virile qu’à autre chose. Puis une idée me vint.

    -Peut-être pourriez-vous vous joindre à moi ce soir ? Enfin si … si vous êtes seul.

    C’était une mauvaise idée … Un très mauvaise idée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   Ven 29 Mar - 21:25





«Alice & Neal»

« Quand le surnaturel s’immisce dans votre vie»

J'avais posé ma main sur ça délicate peau douce et avais remarqué que sa peau était étrangement froide, pourtant il y avait un soleil rayonnant et il ne fessait pas froid du tout, enfin je ne vais pas m’éterniser sur ça.

-Ce… Ce n’est pas de votre faute.

Il y avait eu un long moment avant quelle se retourne vers moi, et dans son visage une expression bizarre c'était former, je l'avais lâché mais son chauffeur est arrivé vite derrière elle et lui a mis la main sur l'épaule

-Vous devriez peut être rentré Alice. Cela fait longtemps que vous n’étiez pas sortie et peut être vaut-il mieux abréger vos souffrances. Mme Nichols doit déjà avoir préparé le repas du souper.
-C’est une … une baisse de vi-gi-lan-ce … ce…
-Alice Judicaëlle Nausicaa Weil, pas ici. Ce n’est pas le bon endroit Madame.

J'étais perdu, je comprenais pas la moindre chose qu'il disait, mais que se passe-t-il enfin !
"abréger vos souffrances" mais que veux t'il dira par là .
Beaucoup de questions se posent dans ma tête en ce moment et aucune réponse !

-Peut-être pourriez-vous vous joindre à moi ce soir ? Enfin si … si vous êtes seul.

-Avec plaisir !

Cette femme m'intriguait et je voulais en savoir plus sur elle !

(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le surnaturel s'immisse dans votre vie ( PV Neal )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» combien de livre dans votre bibliotheque perso
» Mettre une musique dans votre signature
» Quand champ de blé se fait mine d'or
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bite me or Kill me :: Cimetière :: Archives :: Archive Sujet-