AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bite me or kill me est officiellement ré-ouvert !!! Bienvenue !!! Voté pour le forum ICI =)

Partagez | .
 

 Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.    Lun 8 Juil - 13:04


New Orleans' Time : Family Meeting
Mikaelson




On ne peut pas se défaire de sa famille. Quoiqu’il en soit, une famille est un groupement de personnalités unique, unis par le sang, les souvenirs et les similitudes. Et en dépit de toute la haine, de toutes les déceptions et les mauvais sentiments, en quelque part subsiste toujours l’espoir d’une famille unie et heureuse. Il y a ce lien, impossible à détruire, contre lequel se battre ne sert au final à rien. Il n’est pas toujours simple d’accepter sa famille. Klaus était plus exigent avec les siens qu’avec n’importe qui d’autres. Accepter leurs différences et apprendre à les aimer,  était un long parcours. Néanmoins, alors qu’il aurait pu les achever, les tuer et les réduire en miettes, il ne l’avait jamais fait. Car il était incapable de tuer ses frères et sœur. La mort de Kol avait été un réel supplice et il avait réellement cru devenir fou.  Jamais il ne pardonnera les habitants de Mystic Fall’s pour cela et ces derniers lui doivent une dette pour l’éternité. Mais la vengeance est un plat qui chez lui, se déguste glacé. Quant à Finn, ce dernier avait fait son choix. Il aurait préféré mourir que de les laisser tous vivre,  ce qu’il ne pouvait décemment par lui pardonner. Il ne lui restait plus que Rebekah et Elijah à présent et, malgré ses agissements, il avait une certaine peur quant à l’idée de les perdre. La famille Mikaelson ne peut pas être vouée à l’échec, sinon ils donneraient raison à leurs horribles parents. Car c’étaient eux les responsables de tout cela, et il était très fier de les avoir envoyé dans la tombe une bonne fois pour toute.  Ses parents s’étaient amusés à jouer avec eux, à les persécuter, faire d’eux des monstres pour leur tourner le dos ensuite. Il n’avait jamais pu supporter cette haute trahison, trahison qui avait marqué le commencement de tout. Et il s’était juré de leur faire regretter cela. Il espérait bien que sa mère souffre à chaque mort causée par lui et c’était de cette façon qu’il s’enn déculpabilisait aisément.  Avait-il choisi d’être celui qu’il était devenu ?  Pas vraiment. Avec le temps, il avait commencé à en éprouver un certain plaisir, sa réputation n’était plus à faire, mais cela ne signifiait d’aucune façon qu’il avait choisi d’être ainsi.  On lui avait imposé ce combat féroce entre ses deux entités qui souvent prenaient le dessus sur lui. Le loup et le vampire ne laissaient aucune place pour l’homme, ils l’avaient détruit. Et seule Caroline avait réussi à lui redonner vie. Et sa mère, lors de sa transformation en était pleinement consciente. Il ne serait pas étonné d’ailleurs qu’elle ait souhaité sa mort par ce biais-là. Ainsi son secret n’aurait jamais été découvert et elle n’aurait pas été responsable de cette monstruosité. Malheureusement pour sa mère et ses croyances stupides, il était toujours là. Rebekah et Elijah aussi. Et il comptait bien faire en sorte que tous les trois soient toujours là.
Cela faisait plusieurs semaines qu’il séjournait officiellement à la Nouvelle Orléans. Caroline l’avait rejoint et il était vraiment heureux. Il avait toujours tiré une croix sur ses sentiments là, étant persuadé que personne ne pourrait aimer une atrocité comme lui. Mais Caroline avait brisé tout cela et lui donnait tellement…  Klaus commençait doucement à s’épanouir aux bienfaits de la vie. Il n’en devenait pas moins lui-même et savait qu’il devait conserver son autorité légendaire, ne serait-ce que pour la protection de Caroline.  Mais dès qu’elle se trouvait en sa présence, elle avait un don pour le tranquiliser, le rendre meilleur.  Il se sentait plus serein, accepté pour ce qu’il était et surtout aimé. Un sentiment qu’il avait cru impossible de ressentir après ces années de solitude. Il n’était plus seul à présent. Il était heureux. Alors certes, il n’était pas encore en contrôle de la ville, mais il n’avait que très peu de craintes quant à Marcel et ses vampires. S’il le souhaitait, il pouvait les faire tomber comme des mouches, un à un. Et s’il ne le faisait pas, c’était uniquement pour comprendre comment Marcel tenait les sorcières à sa merci.  Klaus agissait toujours avec une certaine méthode rigoureuse. Cela ne l’empêchait pas de péter les plombs par moment, lorsqu’on le poussait trop à bout. Comme il l’avait expliqué à Caroline, le mal arrive à cause de la crainte. C’était donc obligatoire de recevoir ses foudres si l’on s’attaquait d’une quelconque façon – ne serait-ce même que par le langage- à Caroline.  Il ne tolérait pas l’idée de pouvoir la perdre, encore moins celle qu’elle soit malheureuse. Son amour pour elle était totalement obsessionnel et dépassait tout entendement humain. Mais elle était sa rédemption et il le savait. Ses démons étaient encore non maîtrisables, mais l’espoir de les contrôler avait germé depuis peu en lui. L’espoir… Une chose que Caroline lui inspirait.
Klaus avait gardé un œil sur sa famille et leurs agissements à Mystic Fall’s. Certains de ses hybrides restés là-bas lui rapportaient leurs faits et gestes. Rebekah ne pouvait se satisfaire de la vie à Mystic Fall’s, il le savait. Même si elle pensait pouvoir faire semblant et s’associer avec les humains, ceux-ci ne lui apporteraient jamais tout ce dont elle avait besoin. Sa sœur était aussi une reine, c’était une Mikaelson.  Et même si elle se comportait de manière générale comme une petite princesse gâtée et exigeante, il devait avouer qu’elle n’avait pas eu une enfance facile et qu’il n’avait jamais été très tendre avec elle. Son besoin de socialisation devait certainement venir de là. Klaus n’aimait pas l’idée qu’elle soit encore là-bas. Mystic Fall’s n’était pas un endroit où leur famille pouvait prospérer et jouir de privilèges. Quant à Elijah, il avait appris que ce dernier avait fait son choix et s’était rapproché de Tatia. Les fantômes de Mystic Fall’s avaient réussis à prendre vie à nouveau… C’était aussi une des raisons pour laquelle il était parti précipitamment.  Il ne comprenait pas comment son frère pouvait encore ressentir des sentiments pour Tatia et il pensait que cette histoire était terminée depuis longtemps, mais il s’était trompé. Et cela ne lui faisait absolument rien. Elijah se débrouillait très bien avec ses propres problèmes après tout. Le choix de sa belle-sœur ne lui revenait pas et il la tolérerait à peine.  Soit, au bout de quelques temps, il avait senti que sa famille lui manquait. Après tout, il n’avait jamais été vraiment séparé d’eux. Même lorsqu’ils se trouvaient dans leurs cercueils, cela avait un effet rassurant sur lui. Mais là, il n’avait pas le contrôle, il ignorait comment ils allaient et même s’il faisait mine de s’en foutre, cela était faux. Il ne perdrait pas sa sœur et son frère, c’était tout simplement inenvisageable. Il ne reviendrait pas non plus à Mystic Fall’s à cause d’eux, impossible. Il devait donc les faire venir ici. Il ne savait pas si Caroline apprécierait cela, mais il ne pouvait pas se défaire de sa famille. Pas qu’il ne l’ait pas voulu souvent…  Mais c’était impossible. Il avait donc envoyé un message à Elijah et Rebekah signifiant que s’ils le voulaient, ils pouvaient le rejoindre. Il ne se faisait pas une joie de les accueillir, mais il se sentirait plus rassuré s’ils le faisaient. On ne fait pas toujours ce que l’on veut, même quand on est immortel. Et il avait une certaine satisfaction en lui d’avoir fait ce petit premier pas.





FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.    Lun 15 Juil - 15:10


Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.


Famille Mikaelson







>

Rebekah Mikaelson était allongé sur le canapé du salon. C’était une période difficile pour elle. En effet, elle avait décidé de faire taire ses sentiments récemment mais tout lui revenait a la figure malgré de nombreux efforts. La belle blonde n’avait cependant plus de pitié pour ceux qu’elle haïssait et n’hésiterait pas a leur ôter la vie. Le départ de son frère et l’arrivée des fantômes étaient la raison première de son revirement de facette.  Elle se sentait abandonnée et impuissante face a tout ces événements. Rebekah sortit de ses pensées quand elle sentit son téléphone vibrer dans sa poche.

Un message de Niklaus l’invitait a le rejoindre a la Nouvelle Orléans. L’originel fit un sourire en coin avant de se remémorer les derniers moments passé avec son frère. Malheureusement, cette dernière rencontre avait virée au cauchemar. Klaus avait brisé la nuque de sa sœur avant de la blesser en parole. Rebekah ne comprenait toujours pas le choix amoureux de son frangin. Il était prés a briser sa famille pour une vampire ennuyeuse. Elle respectait à présent ce choix mais ne considérerait jamais Caroline comme un membre de sa famille, loin de la. L’originel n’avait pas envie de perdre les liens familiaux qui les unissaient tous. Apres tout, il avait le même sang et les mêmes centres d’intérêt. De plus, ils étaient plus fort unis que séparés.

La belle blonde soupira et rangea son telephone dans sa poche. Elle monta dans sa chambre et prépara ses valises. En triant ses habilles, elle ne put s’empêcher d’hésiter. Niklaus et elle n’avaient pas fini leur conversation. Rebekah prit une douche et enfila une petite robe légère. Apres s’être maquillée, elle descendit ses valises et s’assit a la table de  la cuisine pour écrire un mot pour Matt et un pour Elijah. Au fond d’elle, la belle blonde espérait les retrouver là-bas. Elle n’avait pas l’intention de rentrée. Rebekah chargea sa voiture et se dirigea vers le Mystic grill à pied pour réfléchir une dernière fois. Elle entra et glissa le mot dans le casier de Matt avec une certaine tristesse. L’originel s’assit deux minutes au comptoir et bu un whisky en souvenir des soirées dans cette petite ville. Elle rentra a la maison et déposa le mot sur le lit d’Elijah sans savoir que Klaus l’avait aussi invité. Rebekah ferma la porte d’entrée et prit la route.

Les cheveux au vent, Rebekah roula jusqu'à une station d’autoroute a mit chemin. Elle avait faim et ne pouvait pas continuer. L’originel se gara et attendit la première personne qui passa coter passager. Elle agrippa sa victime et l’enferma de force dans la voiture avant de regagner sa place. En tournant la tête, la belle blonde vit une petite fille à la chevelure blonde abordant un air innocent. L’enfant n’avait pas peur et montra du doigt ses deux parents. D’habitude, Rebekah n’aurait jamais osé se nourrir d’une enfant en pensant a la tristesse de ses parents mais, en éteignant ses sentiments, elle avait effacé cette pars d’elle-même. Sans attendre, la belle blonde planta ses crocs dans le coup de sa victime avant de la vider de son sang sans aucun regret. Elle démarra et relâcha le corps au passage, laissant ce dernier rouler au bord de la station.

Apres plusieurs heure de route, l’originel arriva enfin a destination. Cette ville lui rappela des souvenirs. Klaus et son ami l’avait battit et était devenue le paradis du surnaturel. Rebekah sortit de sa voiture avant d’accoster la première personne qu’elle croisa pour demander ou était son frère. Ici, tout le monde le connaissait sauf les touristes qui devenaient le repas des vampires. L’homme n’avait pas l’air de connaitre Niklaus et elle en fit son repas en laissant son corps a la vue de tous. Elle s’essuya la bouche et continua ses recherches.

Arrivée devant chez Klaus, l’originel respira profondément avant de toquer a la porte. Il devait être minuit et elle espérait qu’il était présent.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.    Mer 17 Juil - 18:41


New Orleans' Time : Family Meeting
Mikaelson





Klaus se trouvait tranquillement installé dans une partie retirée de l’appartement où il y avait installé son ‘atelier’. Il aimait se trouver ici, le lieu était calme et reposant. Il faut dire que dernièrement, il n’avait pas vraiment eu l’occasion de faire le tri des multiples émotions ressenties depuis que Caroline l’avait rejoint. A présent que Heather était avec eux, il se sentait un peu plus assuré. Il ne mesurait surement pas tout et certaines choses lui échappaient encore, ce qui le maintenait dans une situation inconfortable. Il avait laissé des messages sur les répondeurs respectifs de son frère et de sa sœur, leur présence dans cette ville lui donnerait aussi plus d’aplomb. Qui plus est, il n’aimait pas les savoir à Mystic Fall’s, auprès de tous ces fantômes, car oui, en quelque part il préférait savoir son frère et sa sœur vivants que morts. Il ne l’avouera pas cependant. Il était en train de se laver les mains quand il entendit des talons se rapprocher de la porte de son immeuble. L’odeur lui vint ensuite et il eut un sourire satisfait. Rebekah était arrivée. Il prit vite le torchon et s’essuya les mains avant de le balancer et d’accourir en quelques secondes devant la porte d’entrée qu’il ouvrit rapidement.
Klaus avait un grand sourire en apercevant Rebekah, peut-être en faisait-il trop, mais il était assez fier de voir qu’elle l’avait rejoint aussi vite. Avec leur dernière rencontre, il avait pensé qu’elle mettrait plus de temps, ou alors qu’elle l’enverrait pourrir en enfer par message. Mais elle était là et il la trouvait peu joyeuse. Mystic Fall’s l’avait surement usée, tout comme lui. Il ne pouvait que comprendre cela. Quoiqu’il en soit, elle arborait un air triste, mais n’en demeurait pas moins superbe.

« My lovely sister… Je t’attendais. As-tu fait bon voyage ? Entre donc… »

Il s’écarta du passage afin qu’elle puisse entrer dans la pièce. Il allait devoir aussi la mettre au courant de ses plans ici. Enfin, il attendrait de voir si cela l’intéressait, car après tout elle avait peut-être aussi fait tout ce chemin pour le pourrir en face. Il se pencha vers elle et déposa un baiser sur sa joue, alors qu’elle rentrait. Il referma la porte et se dirigea vers le petit bar amenagé dans un coin.

« Que puis-je faire pour que tu te sentes bien, Rebekah ? Je t’offre à boire ? Est-ce que tu planifies de rester quelques temps où es-tu seulement de passage ? »

Il déboucha une bouteille de whisky et servit deux verres, puis en se tournant vers elle et en le lui tendant, il lâcha un petit « Je suis content que tu sois là.» Il ignorait l'état d'esprit de Rebekah, mais il ne tarderait pas à le connaître.
Spoiler:
 




FICHE PAR ROMANE DE ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Family is hard to keep united, but you never stop caring about them.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti United Press
» United States Championship : Triple H Vs Zack Ryder
» United States Championship Table Match : Zack Ryder vs Triple H
» United By The Fate, partenariat
» Family First : II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bite me or Kill me :: Cimetière :: Archives :: Archive Sujet-